Accélération sur la mobilité et l’accessibilité

L’association NB Tech, réunissant les entreprises et établissements du Technopôle Nancy Henri Poincaré, vient de tenir son assemblée générale le 28 novembre dernier à l’hippodrome de Brabois. Il a été beaucoup question de transports et de mobilité, futur tramway de Nancy oblige. La mobilité et l’accessibilité demeurent les priorités majeures de l’association. 14 000 salariés dont […]

«La mobilité et l’accessibilité du Technopôle Nancy Henri Poincaré demeurent nos préoccupations majeures», assure Denis Heftre, le président de l’association NB Tech.

L’association NB Tech, réunissant les entreprises et établissements du Technopôle Nancy Henri Poincaré, vient de tenir son assemblée générale le 28 novembre dernier à l’hippodrome de Brabois. Il a été beaucoup question de transports et de mobilité, futur tramway de Nancy oblige. La mobilité et l’accessibilité demeurent les priorités majeures de l’association.

14 000 salariés dont un nombre conséquent n’habitent pas la Métropole du Grand Nancy et proviennent des couronnes plus éloignées et ce dans toutes les directions des points cardinaux ! Ses chiffres en provenance notamment du PDIE (Plan de déplacements interentreprises) à l’appui, Denis Heftre le président de l’association NB Tech, regroupant les entreprises et établissements du Technopôle Nancy Henri Poincaré, assure «qu’au niveau des transports, il est nécessaire de penser bassin d’emploi et non uniquement métropolitain. Il faut casser les frontières et prendre en considération le suburbain.» À l’occasion de l’assemblée générale annuelle de l’association (le 28 novembre dernier à l’hippodrome de Brabois), il assure avoir eu confirmation de cette nécessaire prise de conscience de la part d’élus métropolitains.


Développement du covoiturage

Quelques jours après le rendu du rapport de la Commission d’enquête publique au sujet du nouveau tramway de la Métropole du Grand Nancy, Denis Heftre affiche une certaine satisfaction, notamment, au niveau de l’abandon du projet du viaduc du Val de Villers (15 mètres de haut et 330 mètres de long en direction du plateau de Brabois) pour une solution type remblai végétalisé jugée beaucoup plus adaptée. «C’est une excellente nouvelle», même si d’autres interrogations se posent toujours pour le chef d’entreprise (et pour d’autres) au niveau du futur tramway nancéien et principalement au niveau de son financement. Reste que si le tramway nancéien s’affiche plus que nécessaire et surtout sa méthode d’accessibilité et de desserte du plateau de Brabois, la question de la mobilité sur ce champ d’influence économique qu’est aujourd’hui le Technopôle Nancy Henri Poincaré (s’étendant du plateau de Brabois jusqu’au campus Artem dans le quartier Blandan en passant par le Val de Villers-Aiguillettes et son campus Sciences) ne se limite pas à cette seule infrastructure. Tous les modes de déplacements se côtoient mais doivent surtout tenter de cohabiter en bonne intelligence avec toujours ce souci affiché de développement des modes de transports, dits, doux. «Depuis huit ans que nous travaillons sur le PDIE, nous pouvons constater que l’usage de la voiture a diminué d’une façon non négligeable, que le covoiturage s’est bien développé avec une hausse de 50 % et que les transports en commun représentent 33 % des moyens de déplacement. On remarque que sur la durée, il y a des résultats loin d’être négligeables.» Le président de l’association NB Tech souhaiterait que les choses aillent plus loin : «globalement, il faudrait établir un schéma à trente ans en cassant les limites et les frontières territoriales.» Un vœu pieux ?

Echéances électorales : livre blanc en vue

«Les entrepreneurs métropolitains : business friendly» ! Cela devrait être l’intitulé du futur livre blanc avec près de quatre-vingt propositions en vue des futures échéances électorales de l’an prochain que plusieurs entrepreneurs de la Métropole du Grand Nancy, avec en première ligne Denis Heftre, le président de l’association NB Tech devraient faire paraître avant la fin de l’année ou au début de l’année prochaine. «À l’heure actuelle, ces propositions sont soutenues par l’ensemble des zones ATP (une association, un territoire, un projet) de la Métropole du Grand Nancy, de la CPME de Meurthe-et-Moselle et d’autres organisations et branches professionnelles», assure Denis Heftre. Les choses devraient être dévoilées dans les semaines à venir.

Les autres axes

Accentuer la communication auprès des collaborateurs des entreprises du Technopôle sur les services de conciergerie mis en place l’an passé. Travail sur la mise en place d’une collecte de déchets. Création d’un événement fin juillet qui viendrait s’ajouter à l’aujourd’hui traditionnelle Fête de la Mobilité de la rentrée qui devrait prendre une nouvelle forme l’an prochain, ce sont les principaux axes de travail mis en avant pour l’année prochaine par l’association NB Tech.