De la liberté créatrice à partager…

Après avoir été éphémère, la Maison des Créateurs, située au premier étage du centre commercial Saint-Sébastien à Nancy, est aujourd’hui permanente dans un nouveau local de 140 m² depuis le mois d’août dernier.

Éphémère hier, permanente aujourd’hui, la Maison des créateurs, située au premier étage du centre commercial Saint-Sébastien à Nancy et piloté par la section nancéienne de l’Association des artisans d’art français, s’ancre dans le décor commercial depuis quelques mois. L’occasion pour ce collectif d’artisans et de créateurs nancéiens de proposer au plus grand nombre leur création en cette période de fêtes de fin d’année avec un ADN affiché : de la créativité avant tout…

«L’art est le lieu de la liberté parfaite !» La citation d’André Suarès, poète et écrivain français du siècle dernier (1868-1948) est savamment affichée au-dessous de la caisse et résume à elle seule, la philosophie et l’ADN du lieu. Bienvenue dans la Maison des créateurs, du côté du première étage du centre commercial Saint-Sébastien, une mini planète version artisans et créateurs d’art où gravitent aujourd’hui une douzaine de créateurs et artisans de l’agglomération nancéienne. Certains le sont de façon permanente, d’autres sont de passage «cela leur permet de tester leurs idées, leurs concepts auprès d’une clientèle», explique Claire Warusfel, créatrice de bijoux fantaisies en argile polymère de «Deux mains pour quatre pattes.» Elle est l’une des pilotes de la Maison des créateurs depuis son arrivée, au départ éphémère il y a deux ans pendant la période des fêtes et aujourd’hui pérenne avec l’installation dans ce local de près de 140 m² depuis le mois d’août dernier (voir encadré).  Pas de pseudos créateurs ici du genre «customiseurs» et encore moins simples revendeurs. «Il faut être impérativement un réel créateur animé de sa passion et travaillant réellement ses créations avec une approche coopérative et une démarche responsable qui sont nos principales valeurs», assure celle qui est une des membres fondateurs du lieu, histoire de remettre un peu les pendules à l’heure dans cet univers des artisans d’art au sens large où certains n’ont vu qu’un marché en devenir et surfant sur cette tendance de l’attrait notamment pour la décoration.

Voyage dans l’univers créatif

«Nous ne sommes pas des vendeurs. Nous sommes des créateurs. Naturellement, il faut bien vendre pour continuer à subsister mais nous ne sommes pas des commerçants au sens premier du terme. Notre volonté est de faire partager nos savoir-faire. Si cela fonctionne, c’est que nous sommes animés par cette passion de la création et du partage. Nous sommes une véritable famille.» Pilotée par les Nancéiens de l’Association des artisans d’art français, la Maison des créateurs s’affiche comme un collectif d’artisans locaux «désirant mettre en lumière le savoir-faire français et de qualité.» Bijoux, mode, accessoires, décorations, idées de cadeaux, souvenir de la cité ducale en passant par des vêtements pour bambins, le tout est proposé dans un cheminement agréable et bien pensé. Pas de capharnaüm en vue mais un agencement adapté où chaque artisan possède son espace tout en s’intégrant naturellement à l’univers de son voisin. «Ce que nous tentons de proposer, c’est un véritable voyage dans l’univers des différents créateurs présents où le visiteur peut cheminer tout en trouvant son bonheur.» À quelques jours de Noël, si vous séchez sur des idées cadeaux, un petit détour par la Maison des créateurs s’avère loin d’être anodin….

De l’éphémère au pérenne

Il y a deux ans pour les fêtes de fin d’année, la Maison des créateurs prenait temporairement un petit local au cœur du centre commercial nancéien Saint-Sébastien. Les choses ont pris, plutôt bien, et la boutique s’ancre petit à petit dans l’univers commercial offrant une diversité et une touche créative par rapport à la majorité des enseignes présentes. En août dernier, un local de près de 140 m² se libère, les Nancéiens de l’Association des artisans d’art français saisissent l’occasion pour renforcer ainsi leur visibilité. Une douzaine de créateurs sont aujourd’hui présents dont certains le sont de façon permanente à l’image des fameux savons Berga’Sens, des nœuds papillons et aujourd’hui gilets d’Illiger ou encore des bijoux fantaisies de «Deux mains pour quatre pattes» de Claire Warusfel.