La 2e session vient de débuter pour les techniciens CND

L’Institut de soudure à Yutz a lancé récemment la deuxième session de formation aux métiers de la soudure industrielle. L’établissement forme chaque année 1 000 stagiaires pour devenir des techniciens en Contrôle non destructif (CND), suite à un programme intensif de trois mois. L’objectif étant de combler la pénurie en main-d’œuvre dans le domaine et […]

L’Institut de soudure à Yutz a lancé récemment la deuxième session de formation aux métiers de la soudure industrielle. L’établissement forme chaque année 1 000 stagiaires pour devenir des techniciens en Contrôle non destructif (CND), suite à un programme intensif de trois mois. L’objectif étant de combler la pénurie en main-d’œuvre dans le domaine et d’acquérir des méthodes de contrôle de l’état des matières sans les dégrader. Lors de la formation, les demandeurs d’emploi réaliseront des prestations de soudage, inspection, contrôle ou assemblage auprès des industriels de différents secteurs : nucléaire, aéronautique…  À l’issu des examens finaux, le centre de formation propose aux stagiaires des CDI et permet alors l’insertion professionnelle de 94 % des étudiants formés. D’ailleurs, les neuf candidats de la session précédente travaillent actuellement pour le compte de la Centrale Nucléaire de Cattenom.