Le business féérique a commencé…

À la veille de la fête du saint patron des Lorrains, l’effervescence est déjà de mise au niveau des différents villages de Noël. De Strasbourg à Metz, en passant par Nancy et naturellement Saint-Nicolas-de-Port et dans les différentes bourgades régionales, l’arrivée des fêtes de fin d’année s’affiche comme un temps fort en termes de retombées […]

A l’instar de Nancy, les villages de Noël fleurissent un peu partout dans la région. Les festivités de fin d’année se veulent un booster commercial.

À la veille de la fête du saint patron des Lorrains, l’effervescence est déjà de mise au niveau des différents villages de Noël. De Strasbourg à Metz, en passant par Nancy et naturellement Saint-Nicolas-de-Port et dans les différentes bourgades régionales, l’arrivée des fêtes de fin d’année s’affiche comme un temps fort en termes de retombées économiques.

Les effluves de fin chaud planent sur la place Charles III à Nancy et les adeptes s’y pressent tout comme ceux attirés par les odeurs de gaufres et de pain d’épices dans les chalets adjacents. À l’entrée du centre commercial Saint-Sébastien un ours polaire, bonnet rouge de circonstance sur la tête, accueille les visiteurs et fait le bonheur des petites blondes (et des plus grandes) s’empressant de faire un selfie souvenir. C’était la semaine dernière du côté de la cité ducale à un mois de Noël. Depuis le 22 novembre, la ville de Nancy affiche la couleur pour six semaines de fêtes avec comme point d’orgue le défilé de la Saint-Nicolas le 7 décembre au départ de la place Carnot. À l’instar de Strasbourg, de la voisine messine ou encore de la cité portoise et de l’ensemble des communes (petites ou grandes) de la région, la cité ducale abat la carte des fêtes de fin d’année. Le programme culturel, artistique, convivial est dense (disponible sur le site de la ville : https://www.nancy.fr/).

Période cruciale pour le CA

L’écosystème commercial n’est pas en reste et participe activement au développement et à la bonne tenue de ces festivités. «Qu’ils soient fédérés au sein d’associations, regroupés autour d’un quartier ou impliqués à titre individuel, les commerçants de Nancy font vivre les fêtes de Saint-Nicolas au cœur de notre territoire», assure la ville. «Sans eux et sans la grande implication de l’association des Vitrines de Nancy à nos côtés, ce moment si particulier ne serait pas le même !» Les sapins lumineux devant les magasins ont fait leur retour au centre-ville et à la gare. «Une belle façon de créer un mode féérique, hors du temps !» Et surtout d’attirer le chaland ! La période qui s’ouvre s’affiche comme un temps fort en termes de retombées économiques et cela dans toute la région Grand Est. «Cette période est cruciale en termes de chiffre d’affaires. Le fait de pouvoir offrir une ambiance festive et féérique devrait en toute logique nous permettre de nous y retrouver», assure un commerçant de la rue Saint-Dizier. Les réactions sont quasi identiques dans les différents quartiers où des villages spécifiques attendent de monter en puissance dans les prochains jours. Le Black Friday de la semaine dernière apparaît avoir été un bon indicateur même si cette journée d’ode au consumérisme n’a pas grand-chose à voir avec les périodes festives de Noël et de nouvel an… quoique !