Que la force du jeu soit avec toi…

Du jeu d’arcade «à la papa» jusqu’au dernier cri de la réalité virtuelle en passant par l’e-sport, The Hall of Gamers, fraîchement installé sur près de 500 m² du côté de la rue Guerrier de Dumast au cœur de Nancy dans les locaux d’une ancienne imprimerie, s’affiche comme un  complexe de loisirs de l’univers du […]

Dans un espace de près de 500 m², The Hall of Gamers propose une immersion totale dans l’univers du jeu vidéo en plein cœur de Nancy.

Du jeu d’arcade «à la papa» jusqu’au dernier cri de la réalité virtuelle en passant par l’e-sport, The Hall of Gamers, fraîchement installé sur près de 500 m² du côté de la rue Guerrier de Dumast au cœur de Nancy dans les locaux d’une ancienne imprimerie, s’affiche comme un  complexe de loisirs de l’univers du jeu vidéo. Un concept atypique lancé par trois passionnés du genre et qui pourrait faire des petits dans d’autres villes de France d’ici peu. Si la cible étudiante est en ligne de mire, les CSP + et les entreprises ainsi que les professionnels du secteur événementiel sont également dans le viseur.

Un tel endroit en cœur de ville, cela détonne ! La porte passée du côté du 8 rue Guerrier de Dumast à Nancy à quelques encablures de la place Carnot et de la faculté de Droit, c’est un univers qui se dévoile, une autre galaxie. À l’entrée, un buste grandeur nature, d’un héros d’un des derniers jeux vidéo du moment, accueille le visiteur. Pull à l’effigie du Père Noël (c’est l’époque), bonnet assorti mais une arme de poing bien rangé dans son holster près à dégainer ! Bienvenue chez The Hall of Gamers, «un complexe de loisirs de l’univers du jeu vidéo», comme le définit Matthieu Veillé, l’un des fondateurs de la structure avec ses associés Jean-Charles Theux et Gaël Constancin. «Certains nous qualifient de parc d’attractions du jeu vidéo mais c’est vrai qu’il n’existe pas réellement de termes pour définir notre concept.» Un peu logique ! À la différence d’autres structures spécialisées dans les jeux vidéo ou encore la réalité virtuelle, The Hall of Gamers affiche la singularité de proposer des jeux multigénérationnels et non pas être centré sur une typologie de jeux ou de concepts. «Nous proposons l’ensemble de l’univers du jeu vidéo. Il y a un petit côté vulgarisation et pédagogique, histoire de faire connaître réellement cet univers.»

Avant-première en vue

Du jeux d’arcade à la papa (genre Pac-Man ou Donkey Kong) avec un espace rétro gaming allié à de la restauration rapide, «nous avons fait développé des tables spécifiques avec deux écrans et deux joysticks permettant de jouer tout en se restaurant» jusqu’au must du moment version réalité virtuelle avec des simulateurs de conduite automobile ou encore de vol, une immersion totale dans un Grand Huit et un espace où «quatre interfaces de déplacement OMNI (tapis roulant de réalité virtuelle) qui permettent de se mouvoir dans des mondes virtuels tout en marchant comme dans la vraie vie.» À côté de ses deux espaces de rétrogaming et de réalité virtuelle, une salle complète «entièrement modulable» où six PC et quatorze consoles avec écran de bonne taille proposent les derniers jeux du moment. «Tous les mois, nous choisissons un thème pour cette partie. En ce moment, nous sommes en pleine sortie du dernier Star Wars et nous avons sélectionné des jeux autour de ce thème. Nous travaillons ainsi avec les différents éditeurs de jeu pour à terme pouvoir réaliser des avant-premières.» Au total, The Hall of Gamers affiche un catalogue de plus de mille jeux et assure pouvoir proposer tous les jeux du moment. Le concept aura demandé aux trois associés près de quatre ans pour un investissement total de 800 000 euros. Reste à faire vivre le lieu ! Ouvert depuis le 28 novembre dernier, The Hall of Gamers semble avoir déjà trouvé sa clientèle composée d’étudiants, de CSP + «souhaitant redécouvrir le jeu vidéo» mais également des entreprises déjà demandeuses en matière d’événementiel (voir encadré). La machine est lancée et devrait, dans un futur proche, gagnée d’autres villes «toujours à caractère étudiants», à l’image de Strasbourg ou encore Lille.

Les pros en ligne de mire

Étudiants, CSP +, s’affichent comme les principales cibles de The Hall of Gamers ! En ligne de mire également, l’écosystème entrepreneurial. «Depuis notre ouverture  fin novembre, nous avons déjà eu des demandes de la part d’entreprises pour leur concevoir un accueil de groupe mêlant réunion de travail et ensuite un côté plus ludique avec tout ce qui tourne autour de la motivation d’équipes», assure Matthieu Veillé, l’un des pilote de The Hall of Gamers. La présence d’une salle privatisée et la possibilité offerte notamment par une salle modulable devrait permettre dès le début de l’année prochaine de voir progressivement monter en puissance cette offre adaptée. «Les entreprises sont toujours en recherche de nouveaux concepts en matière d’événementiel.» Pas faux !