12

C’est le nombre de sites industriels dits «clés en main» dévoilé la semaine dernière par Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances. Objectif affiché de cette typologie de sites : faciliter et accélérer les implantations industrielles. Parmi cette première liste de sites, deux sont situés en Moselle (le MOSL Parc à Illange-Bertrange et l’Europôle Sarreguemines à Hambach) et un Alsace (Axioparc dans le Bas-Rhin). Une preuve d’une attractivité affichée de la région et notamment des deux départements aujourd’hui concernés par cette première liste de sites. «Un site industriel clés en main est un site pouvant recevoir des activités industrielles et pour lequel les procédures administratives relatives à l’urbanisme, l’archéologie préventive et l’environnement ont été anticipées afin d’offrir à l’investisseur une disponibilité immédiate ou à très court terme», assure le ministère de l’Économie et des Finances dans un communiqué. Cette première liste des douze est le résultat d’un premier appel à candidatures lancé par l’État en novembre dernier. «Être en mesure de proposer de telles solutions clés en main est aujourd’hui efficace pour attirer les nouvelles implantations. Le facteur temps est de plus en plus prégnant dans les demandes et les attentes des industriels, et la capacité à mettre en service rapidement une nouvelle unité de production s’avère cruciale pour réussir à capter des parts de marché sur les nouveaux produits ou les technologies émergentes.»  La démarche se poursuit aujourd’hui et cette liste de site devrait être complétée dans le courant de l’année. Leur particularité s’affiche dans le fait «qu’ils ont une surface disponible importante permettant d’envisager l’accueil de projets industriels de grande ampleur.» Ils ont été présentés le 20 janvier dernier au Sommet Choose France, organisé à Versailles où près de deux cents dirigeants de groupes internationaux étaient présents. «Notre attractivité économique s’est sensiblement améliorée et la France est aujourd’hui la première destination pour les investissements industriels étrangers en Europe. Il nous faut conforter et amplifier ce mouvement. Le développement des sites industriels clés en main constituera un vrai atout pour accueillir dans des délais rapides et maîtrisés de nouvelles implantations industrielles, tout en permettant d’optimiser des sites industriels existants ou de valoriser des friches industrielles», précise Agnès Pannier-Runacher.