L’Écoparc de Maxéville monte en puissance

Installation à l’horizon 2021 des concessions BMW et Mini du groupe Car Avenue sur plus de 25 000 m² après l’arrivée en juillet dernier du Village Automobiles du Groupe Saint-Christophe. Un nouveau bâtiment pour le Village Océanis d’Ecologgia avec restaurant d’entreprise, lancement mi-janvier de l’extension de la ligne 13 de transport en commun. L’Écoparc de Maxéville […]

Le bâtiment Océanis 4 de l’Écoparc à Maxéville s’affiche comme l’un des moteurs du développement économique de cette partie de l’agglomération nancéienne.

Installation à l’horizon 2021 des concessions BMW et Mini du groupe Car Avenue sur plus de 25 000 m² après l’arrivée en juillet dernier du Village Automobiles du Groupe Saint-Christophe. Un nouveau bâtiment pour le Village Océanis d’Ecologgia avec restaurant d’entreprise, lancement mi-janvier de l’extension de la ligne 13 de transport en commun. L’Écoparc de Maxéville sur le site Saint-Jacques s’affiche comme un nouveau poumon du développement économique de l’agglomération nancéienne.

Et de quatre ! Le Village Océanis sur l’Écoparc du site Saint-Jacques à Maxéville est opérationnel (et complètement rempli avec, notamment, la présence des troupes du CM-CIC Services, filiale du groupe Crédit Mutuel) tout comme les trois autres bâtiments mis en œuvre par le groupe Ecologgia piloté par François Pélissier depuis maintenant huit ans. Le tout avec cette notion affichée de construction durable des bâtiments à ossature en bois. «Aujourd’hui, la construction se doit d’être durable et cela ne peut se faire qu’avec ce que j’appelle la règle de PE au cube : performance écologique, énergétique et économique. La fiscalité bas carbone pour les bâtiments aujourd’hui en œuvre nous a donné raison», assure le patron d’Ecologgia à l’occasion d’un point sur le développement de l’Écoparc.


Village formation ?

Un site en plein boom. À côté de l’Océanis 4 et du restaurant d’entreprise du CM-CIC Services «ouvert aux autres entreprises du Village Océanis», l’Écoparc va accueillir dans quelques mois sur plus de 25 000 m² les concessions BMW et Mini du groupe Car Avenue (aujourd’hui à l’étroit du côté de la zone de la Sapinière à Laxou). En juillet dernier, le groupe Saint-Christophe a ouvert la voie avec l’ouverture de son Village Automobiles et les choses ne devraient pas s’arrêter là. 50 000 m² de foncier sont en cours de commercialisation et devrait voir l’arrivée d’un projet Tertiaire en 2023 via un village Formation. Le tout agrémenté par un renforcement de l’accès en transport en commun avec l’annonce par Keolis de l’extension de la ligne 13 Dommartemont-Maxéville Écoparc à partir de la mi-janvier. L’Écoparc de Saint-Jacques II affiche aujourd’hui une trentaine d’entreprises, près de six cents salariés pour une surface foncière de 140 000 m². Un moteur du développement économique de l’agglomération qui ronronne bien.