Municipales – Grand Nancy: Le Pacte des entrepreneurs….

La présentation des propositions des Entrepreneurs Métropolitains s’est réalisée le 13 janvier à Nancy devant un parterre de représentants de l’écosystème entrepreneurial.

Performer. Conquérir. Manager et Innover. Une dizaine de chefs d’entreprise de l’agglomération nancéienne, soutenus par les zones ATP (une association, un territoire, un projet) et la CPME 54, viennent de dévoiler 80 propositions en vue des prochaines échéances électorales. Objectif de ces Entrepreneurs Métropolitains : peser sur le territoire dans une logique de co-construction avec les élus où l’économie et les entrepreneurs (re)trouvent leur place.

«Il faut remettre au cœur du village l’église économie !» C’était un peu la sainte parole du jour le 13 janvier dernier à l’hôtel Mercure Nancy Centre Gare en fin de matinée. Les Entrepreneurs Métropolitains, regroupement d’une dizaine de chefs d’entreprise de l’agglomération nancéienne, ont présenté à un parterre de membres de l’écosystème entrepreneurial une série de propositions (80 au total) à destination des différents candidats aux élections municipales de mars prochain mais surtout à ceux postulant à la succession d’André Rossinot (qui termine son dernier mandat) à la tête de la Métropole du Grand Nancy.


Projet pour demain20

«Ce que nous entendons proposer aux élus, c’est un pacte entre les entreprises et la Métropole du Grand Nancy», assure Jean-François Roche, animateur du projet. Soutenu par l’ensemble des zones ATP de l’agglomération nancéienne (Dynapôle de Ludres-Fléville, La Grande Sapinière, NB Tech, Nancy Porte Nord, Nancy Porte Sud, Nancy Porte Verte, Rives de Meurthe, Saint-Jacques Activités, Association pour la vie économique du Cœur de Nancy -AVEC-) et la CPME de Meurthe-et-Moselle, ils entendent «mettre l’entreprise, le développement économique, l’attractivité et l’emploi au cœur du débat» afin de bâtir «un véritable projet de territoire pour demain.» La campagne des municipales est quasiment déjà lancée, reste à savoir si les entrepreneurs seront entendus.