Solvay et Veolia lancent «Dombasle Énergie»

Jérôme Auffret, directeur Projets Énergies chez Veolia et Nicolas Dugenetay, le directeur de l’usine Solvay de Dombasle-sur-Meurthe, entendent mener à bien le projet «Dombasle Énergie».

Le groupe chimiste Solvay lance avec Veolia son vaste projet de chaufferie CSR (Combustibles solides de récupération) «Dombasle Énergie» à l’usine de Dombasle-sur-Meurthe spécialisée dans la fabrication de carbonate et de bicarbonate de sodium. Ce nouvel équipement vise à remplacer les trois chaudières à charbon dans un souci de transition énergétique en vue de l’alimentation en vapeur et électricité du site dombaslois. Une concertation préalable vient d’être lancée (jusqu’au 3 février) avant le dépôt d’un dossier de demande d’autorisation d’exploiter (DDAE) en mars prochain. Si tout se déroule comme prévu, la nouvelle installation pourrait être opérationnelle fin 2022 garantissant la pérennité du site et des quelque milliers d’emplois dont plus de trois cents directs pour la seule entité Solvay. Coût annoncé: 180 millions d’euros.

C’est la fin du charbon, la fin d’une époque ! L’usine Solvay de Dombasle-sur-Meurthe (première soudière du groupe chimiste belge installée sur le territoire national depuis 1873 spécialisée dans la fabrication de carbonate et de bicarbonate de sodium) va connaître une vaste transformation dans son paysage et dans son mode de fonctionnement énergétique. Dans un souci de transition énergétique (plus que nécessaire) et une anticipation des évolutions réglementaires concernant le coût des émissions de CO2, Solvay vient de s’allier à Veolia pour mener à bien un projet commun. Nom de code : Dombasle Énergie. Particularité : une chaufferie fonctionnant avec des CSR (Combustibles solides de récupération) pour produire la vapeur et l’électricité nécessaires au fonctionnement de l’usine.


Technologie déjà éprouvée

«Elle va remplacer nos trois chaudières à charbon actuelles. La vapeur nécessaire pour le fonctionnement de l’usine est aujourd’hui produite par la combustion de charbon, importé de l’étranger. Le processus de production de la vapeur consomme de l’énergie, son coût représente environ 50 % du prix de revient du produit final et l’impact environnemental de la combustion de charbon est important», explique Nicolas Dugenetay, le directeur de l’usine Solvay de Dombasle-sur-Meurthe (fraîchement arrivé depuis le mois de juillet dernier). «C’est une transition totale que nous entendons réaliser. Ce projet s’inscrit dans la loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) et dans le projet de loi anti-gaspillage pour une économie circulaire». La nouvelle chaufferie (le nombre de chaudières total n’est pas encore défini) va permettre la division par deux des émissions de CO2, une consommation d’eau proche de zéro, la suppression des prélèvements d’eau utilisée par les chaudières à charbon, des émissions atmosphériques réduites d’environ 50 % par rapport à celles des chaudières actuelles. 350 000 tonnes de CSR seront brûlées par an pour une capacité de production annuelle annoncées de 180 mégawatts par an. «Cette technologie est déjà éprouvée dans les faits et cela est une quasi première en France», assure Jérôme Auffret, directeur Projets Énergies chez Veolia. Solvay possède déjà ce type d’installation sur un de ses sites en Allemagne à Rheinberg. «Tout cela demeure au stade de projet», précise Nicolas Dugenetay. Une concertation préalable est lancée depuis ce 20 janvier et jusqu’au 3 février (voir encadré). Si tout se déroule dans le scénario prévu, les travaux pourraient débuter en mai 2021 (après enquête publique et arrêt préfectoral) pour une mise en service effective fin 2022. Coût annoncé de l’opération : 180 millions d’euros (le financement est encore à définir). Une chose apparaît certaine, tout est mis en œuvre pour assurer la pérennité du site dombaslois.

Concertation préalable jusqu’au 3 février

Réunion publique annoncée le 22 janvier à 18 h 30 au Casino Solvay, rue Gabriel Péri à Dombasle-sur-Meurthe. C’est l’un des temps forts de la concertation préalable lancée par le groupe Solvay et Veolia dans le cadre de son projet de chaufferie CSR, «Dombasle Énergie». Objectifs affichés : informer sur le projet, organiser le partage d’informations et l’écoute des avis exprimés, débattre des conditions de réalisation du projet, de recueillir des avis sur les pistes d’amélioration du projet, de faire connaître les décisions prises sur le projet. À noter que pendant toute la période de concertation, le public peut formuler ses avis, questions et propositions en ligne via le site : concertation.dombasleenergie.fr.