3 questions à… : Guy Bouko Président de Handi 54

Les récentes annonces en faveur des personnes handicapées par le président de la République s’affichent comme de bon augure. Reste que dans le monde de l’entreprise, du chemin reste encore à faire. La raison ? Une méconnaissance des possibilités d’accompagnement et l’appréciation des véritables atouts de cette typologie de collaborateurs.

Comment appréhendez-vous les annonces faites par le président de la République au sujet des personnes handicapées ?

C’est de bon augure mais pour le monde de l’entreprise, il y a encore du travail à faire en termes de prise de conscience. Une de nos missions est de continuer à faire connaître les dispositifs d’accompagnement existants et de changer les regards.

Pourquoi l’inclusion des personnes handicapées des personnes handicapées dans le secteur professionnel est-elle toujours difficile ?

Les entreprises ont encore peur des travailleurs handicapés car, elles les méconnaissent. Nous les accompagnons dans leur démarche d’emploi de personnes en situation de handicap en s’affichant comme une passerelle, un lien, dans l’adaptation des postes. Nous sommes là pour conseiller et les rassurer.

Vos résultats sont-ils probants ?

L’année dernière, Cap Emploi, le service de l’emploi dont Handi 54 est l’association gestionnaire, a placé 890 personnes handicapées en milieu de travail ordinaire et a permis de maintenir 177 personnes à leur poste. Notre objectif, cette année, est de dépasser les 900.