Créateurs – Art: Un Pop-Up Store créatif à Nancy

Angéline Dissoubray, souffleuse de verre, est la première locataire (jusqu’au 24 février) du Pop-Up Store de Nancy.

Du nouveau au sein de la cité ducale avec la volonté d’une attractivité commerciale ! Un Pop-Up Store vient d’être mis en place, en lieu et place du kiosque de l’Esplanade Monseigneur Ruch réhabilité pour l’occasion sur le parvis de la cathédrale. Objectif : permettre à des jeunes créateurs de faire connaître leur activité et offrir une nouvelle source d’intérêt pour les passant et visiteurs, potentiels consommateurs.

 Rien ne se perd, tout se recycle ! Le kiosque de l’Esplanade Monseigneur Ruch au pied de la cathédrale Notre-Dame de l’Annonciation à Nancy, un mobilier urbain de près de vingt ans d’âge, n’échappe à la règle. Après avoir accueilli il y a quelques semaines la commande artistique «Les Amours» passée à l’artiste Alexandre Bour, il retrouve de nouveau une nouvelle vie mais cette fois-ci sous l’angle du développement de l’attractivité commerciale de la cité ducale. Ces douze mètres carrés accueillent, depuis le 3 février, un Pop-Up Store (dont le design a été réalisé par l’agence nancéienne Bbcom en faisant référence au Pop Art, mouvement artistique des années 50 intimement lié à la publicité, à l’univers des bandes dessinées et à la mise en avant des produits de consommation). Cet espace éphémère s’affiche comme un outil marketing destiné aux artisans, aux commerçants, aux marques et aux expérimentateurs de concepts innovants. À Nancy, les équipes de la ville ont décidé de centrer ce Pop-Up Store aux créateurs, aux artistes et aux influenceurs. «Nous sommes un peu dans l’esprit des boutiques éphémères que nous avons déjà réalisées pour permettre à des commerçants de tester leur concept. Ici, nous sommes centrés sur les créateurs, cela leur permet de sortir de leurs ateliers et de faire découvrir, et naturellement de pouvoir vendre leurs créations», explique Sylvie Petiot, adjointe au maire de Nancy en charge notamment du développement économique et du commerce. Angéline Dissoubray, verrière de Maxéville, est la première à essuyer les plâtres du concept depuis le 3 février et ce jusqu’au 24 février (du mardi au vendredi de 12 h 30 à 19 heures et le samedi de 10 h 30 à 19 heures).


Lieu de passage en cœur de ville

«C’est une bonne opportunité pour moi, car à cette période je n’ai pas trop d’expositions en vue, cela me permet de sortir de mon atelier et de faire découvrir mes créations dans un lieu de passage en plein cœur de ville», assure la souffleuse de verre. Opportunité mais également attractivité certaine en raison d’un loyer plus qu’intéressant. «Nous sommes dans une démarche d’accompagnement et de soutien aux créateurs, le loyer est de 50 euros pour les trois semaines d’exposition, chauffage et électricité compris», assure Laurent Hénart, le maire de Nancy. Quatre autres créateurs prendront le relais d’Angéline Dissoubray. Kamila Kucharska de Bayon, créatrice de vêtements et d’accessoires de mode en laine, qui prendra  possession des lieux du 2 au 23 mars. Du 30 mars au 20 avril, ce sera le tour de Gaelle Simard de Blénod-lès-Pont-à-Mousson, membre du Pôle entreprenariat étudiant de Lorraine (Peel) : sa spécialité ? La customisation et la vente de vêtements avec des conseils en morphologie et esthétiques. Elle laissera sa place, du 27 avril au 18 mai, à Pierre Rolland et sa marque de vêtements streetwear «Cartel» portés par un collectif de jeunes artistes locaux (photographe, compositeur et réalisateur), la marque contribue au financement de leurs initiatives culturelles. Camille Bollot et Michael Maio, céramistes de Buissoncourt, termineront cette première saison du 25 mai au 15 juin avec des démonstrations de décoration sur porcelaine avec des inspirations japonaises mais également des influences Art Déco et Art Nouveau. Restera alors à prendre la température de cet effet Pop-Up Store…

Candidatures ouvertes…

Appel à candidats ! Pour le premier semestre de cette année, le Pop-Up Store de Nancy affiche aujourd’hui complet en termes de créateurs qui vont se succéder jusqu’à la mi-juin. Après une pause estivale, les affaires devraient donc logiquement reprendre après ce premier coup d’essai de début d’année. La ville de Nancy annonce que les candidatures pour occuper les douze mètres carrés du Pop-Up Store sont ouvertes. «Une sélection sera effectuée par un jury de professionnels, histoire de capter les idées les plus en phase avec le concept», assure la ville. Créateurs, artistes et influenceurs demeurent la cible principale. Plus d’infos sur site : www.nancy.fr