Entrepreneuriat: Les grandes intercommunalités en grande forme

Les cinq plus grandes intercommunalités du Grand Est concentrent plus de 40 % des créations d’entreprises principalement des micro-entrepreneurs et des entreprises individuelles.

41 % des créations d’entreprises dans le Grand Est sont concentrées dans les grandes intercommunalités ! C’est ce qui ressort d’une enquête de l’Insee régional analysant l’évolution de la création d’entreprises sur cette typologie de territoires sur une durée de dix ans. La tendance apparaît se confirmer avec des records enregistrés mais portés par les micro-entrepreneurs et les entreprises individuelles.

 L’Eurométropole de Strasbourg, la Communauté urbaine du Grand Reims, la Métropole du Grand Nancy, la Communauté d’agglomération Mulhouse Alsace Agglomération et Metz Métropole. À elles seules, les cinq plus grandes intercommunalités du Grand Est canalisent plus de 40 % de la création d’entreprises en 2018 soit 15 140 entreprises créées dans ces intercommunalités. «Un niveau sans précédent», assure l’Insee régional dans sa dernière enquête parue au début du mois. «Ces cinq EPCI (Établissements publics de coopération intercommunale) regroupent 41 % des 37 310 créations d’entreprises du Grand Est. Ils ne rassemblent pourtant que 28 % de la population régionale et 38 % de l’emploi salarié.»


Micro-entrepreneurs en tête

Reste que si la création d’entreprises bat des records, il n’en demeure pas moins que le mouvement est porté par les micro-entrepreneurs. «Avec 6 470 nouvelles entreprises en 2018, les créations se font d’abord sous le régime de micro-entrepreneur dans les cinq grands EPCI de la région, comme ailleurs», stipule l’enquête de l’Insee. «Ces immatriculations représentent 43 % de l’ensemble des créations d’entreprises dans ces territoires soit quatre points de plus que la moyenne nationale.» Les autres créations d’entreprises sont effectuées, pour plus de la moitié, sous forme d’entreprises individuelles. «Pour la première fois, les entreprises individuelles ont plus de poids que les sociétés que ce soit dans les cinq plus grands EPCI que dans le reste de la région Grand Est.» Du côté du nombre des créations de sociétés, il est en progression sur une dizaine d’années (entre 2010 et 2018) de 17,4 % soit 612 unités supplémentaires. «Les cinq plus grands EPCI du Grand Est enregistrent ainsi 4 130 nouvelles sociétés en 2018.» Au niveau des secteurs d’activités, ils apparaissent tous concernés par cette augmentation générale de la création d’entreprises. «Les transports et l’hébergement-restauration se développent considérablement.» À noter que les secteurs de soutien aux entreprises et au commerce concentrent près de quatre nouvelles entreprises sur dix. Le paysage entrepreneurial dans le Grand Est confirme sa mutation, reste à savoir jusqu’où elle ira…