Les buralistes embrayent avec la SNCF

Nouvelle source de diversification pour les buralistes ! Depuis le mois de juillet, suite à un partenariat signé entre la SNCF et la Confédération des buralistes, ces professionnels peuvent aujourd’hui vendre des billets TER, TGV et Intercités dans leur commerce. Quatre points de vente dans le Grand Est viennent d’être officialisés dont deux en Lorraine à Pouxeux dans les Vosges et à Pagny-sur-Moselle en Meurthe-et-Moselle.

 «La diversification, elle n’est pas seulement nécessaire, elle est tout simplement vitale.» Hervé Garnier, le président de la Chambre syndicale des buralistes de Meurthe-et-Moselle n’a de cesse de le répéter. Il devrait réitérer le message face à ses troupes le 7 mars à l’occasion de l’AG des buralistes meurthe-et-mosellans au circuit de Chenevières en présence de Philippe Coy, le président national de la Confédération des buralistes. Cette diversification vitale passe notamment par la possibilité de vendre des billets SNCF.

Commerce de proximité

En juillet dernier, la Confédération des buralistes et la SNCF ont signé un partenariat dans ce sens. Le 12 février, deux nouveaux buralistes lorrains à Pouxeux dans les Vosges et à Pagny-sur-Moselle en Meurthe-et-Moselle viennent de prendre le train de cette nouvelle offre. «Les buralistes incarnent le commerce de proximité. Ils constituent des partenaires privilégiés», assure la SNCF. Ses équipes accompagnent les nouveaux vendeurs (de billets TER, TGV et Intercités) en les formant aux outils et en leur apportant un appui commercial et technique. «La proximité, la relation de confiance avec un commerçant local ou encore la simplicité d’achat s’affichent comme les points forts de ce nouveau service.» Au nombre de quatre aujourd’hui dans le Grand Est, trois chez des buralistes (les deux lorrains et un marnais à Prunay) et un en mairie de Laifour dans les Ardennes, ces points services devraient se multiplier dans les mois à venir.