3 questions à… : Estelle Rousselet Présidente du CJD Nancy

La période de confinement impose aux professionnels et aux réseaux de se réinventer chaque jour. C’est le cas au Centre des Jeunes Dirigeants de Nancy.

Comment fait-on vivre un réseau d’entreprises actuellement ?

Avec ma vice-présidente, Emmanuelle Marcotullio, nous agissons pour garder du lien avec chaque JD (Jeune Dirigeant) de la section, et pour maintenir les cinq piliers du CJD : expérimenter pour innover, s’engager, se former pour progresser, réfléchir pour prendre du recul et anticiper et développer pour pérenniser.

Quels types d’opérations ?

Nous avons instauré une visio tous les jours de 11 h à 12 h pour que chacun puisse s’exprimer et nous assurons la continuité de nos commissions de travail en visio. Nous avons également créé deux groupes de travail destinés à repenser sa stratégie et à rebondir pendant et après le confinement. Nous relayons toutes les informations nécessaires à nos JD pour leur permettre d’avancer en toute connaissance de cause pendant cette période inédite et les incitons à continuer à se former et à acquérir de nouvelles compétences. Enfin, nous encourageons et apportons notre aide aux JD qui s’engagent dans des actions solidaires.

Une plénière est en préparation. Qu’en sera-t-il ?

Ce sera une e-plénière, le 7 mai prochain à 18 h, ouverte à tous, avec un intervenant de grande qualité, Vincent Roca, coach professionnel pour les entreprises, les dirigeants, les athlètes de haut niveau, qui nous donnera des clés pour le «jour d’après».  (Ndlr : Retrouvez tous les détails dans notre prochain numéro).