3 questions à… : Florence Adda-Liabeuf, présidente de la JCE Grand Nancy

Un atelier citoyen dématérialisé sur le thème : «Confinement, le monde d’après ?» organisé début juin, une enquête en lien avec le Pôle éco-conception de l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) adaptée à la crise actuelle, la Jeune Chambre Économique (JCE) du Grand Nancy s’active pour apporter sa pierre à la construction de ce fameux monde post-covid.

«Confinement, le monde d’après ?» était le thème de votre atelier citoyen dématérialisé du 3 juin, quel était l’objectif ?

Il entrait dans le cadre d’une démarche initiée par la Fédération des JCE du Grand Est. L’objectif était de faire réfléchir sur le monde que l’on veut afin de faire en sorte que le monde d’après confinement ne soit pas un copier-coller du monde d’avant. Les crises sont l’occasion de faire bouger les lignes. Un réel changement est possible.

Quels en seraient les grands axes?

Trois sujets de prospective sont ressortis : de nouvelles relations sociales, l’emploi et l’environnement. Le confinement a fait prendre conscience de la nécessité de faire évoluer les choses.

Et au niveau des entreprises ?

Avec le Pôle éco-conception de l’Ademe, nous avons relayé en début d’année une enquête nationale de la JCE française pour réaliser un diagnostic sur notre territoire sur leur implication dans le développement durable. Nous l’étendons aujourd’hui à l’adaptation à la crise sanitaire.