Le Château de Brabois commence sa métamorphose en septembre

© : CAPs L’ouverture du «nouveau » Château de Brabois est annoncée pour 2022. Les travaux devraient commencer en septembre prochain.

Retardés pour cause de crise sanitaire, les premiers coups de pioche des travaux de rénovation du Château de Brabois, projet porté par le Carrefour d’accompagnement public social (CAPs) de Rosières-aux-Salines, devraient débuter en septembre. Cette nouvelle vie de château annoncée mêlant hôtellerie, restauration et lieu de séminaire et de réception, devrait être une réalité en 2022.

Le panneau d’information vient d’être installé sur l’une des façades à l’entrée du Parc de Brabois ! La vue 3D permet de se projeter dans ce que sera la nouvelle vie du Château de Brabois. 5 millions d’euros d’investissement (dont 4 millions pour la seule rénovation) sont annoncés par le Carrefour d’accompagnement public social (CAPs) de Rosières-aux Salines. L’établissement public accueillant des personnes en situation de handicap et des personnes âgées a été retenu en 2016 suite à un appel d’offres lancé par la Métropole du Grand Nancy (propriétaire de l’édifice depuis 1995). Le CAPs exploitera le site dans le cadre d’un bail emphytéotique administratif. Au programme : installation d’une résidence hôtelière version habitat inclusif, un restaurant, une brasserie, un Esat (Établissement et services d’aide par le travail), des services aux entreprises via une Maison de l’innovation technopolitaine ou encore des espaces pour accueillir des séminaires et salles de réception sur près de 2 000 m² de superficie. «Les travaux auraient dû débuter au mois de juin mais la crise sanitaire nous a contraint à repousser au début du mois de septembre», explique Mahmoud Sodki, le directeur du pôle développement et offre du CAPs de Rosières-aux-Salines.

Soutenu par la Fondation Lotharingie

Ce laps de temps supplémentaire devrait également permettre au CAPs de voir reprendre sa campagne de dons. «Nous avons signé au mois de mars dernier une convention avec la Fondation Lotharingie abritée par la Fondation du Patrimoine. L’objectif est de collecter 150 000 €. Les particuliers et naturellement les entreprises (avec déduction fiscale possible) peuvent participer à cette aventure de la renaissance du Château de Brabois.» Les bons de souscription sont toujours possibles sur le site : www.fondation-patrimoine.org/64790. L’environnement du site entraîne plusieurs interventions en termes de préservation de certaines espèces «à l’image d’hirondelles ou encore de chauves-souris, la biodiversité est entièrement incluse dans notre projet. Nous nous devons de préserver, notamment, les nids et d’en reconstruire à l’identique par exemple au niveau du centre équestre présent juste en face du château.» Le projet se veut une nouvelle offre adaptée dans cette partie de l’agglomération nancéienne à quelques encablures du CHRU de Brabois et de la partie haute du Technopôle Henri Poincaré. «L’établissement sera à 100 % un Esat. Au-delà de l’offre de services hôteliers ou encore de restauration, ce projet vise à renforcer la mixité sociale et l’emploi des personnes handicapées et à changer le regard sur ces personnes. Les services seront proposés par des équipes mixtes de professionnels incluant des personnes en situation de handicap», précise Mahmoud Sodki. En septembre, un parrain local et une marraine nationale de l’opération «qui nous ont déjà donné leur accord» seront dévoilés. Ils devraient permettre de faire (re)connaître ce projet de renaissance du Château de Brabois. Cette vaste opération s’affiche comme un plus indéniable et nécessaire dans cette partie de l’agglomération nancéienne, le tout avec cette volonté affichée d’en faire un véritable carrefour inclusif et de lien social.