Solidarité inter-artisans dans le Grand Est

Histoire d’épauler les artisans d’art, le réseau des Chambres de métiers et de l’artisanat du Grand Est vient de lancer l’opération : «J’expose un artisan d’art».

D’un côté des artisans d’art en quête de lieux d’expositions, de l’autre des artisans avec des points de vente à fort passage pouvant les accueillir ! Le réseau des Chambres de métiers et de l’artisanat du Grand Est vient de lancer l’opération : «J’expose un artisan d’art». Une opération solidaire bienvenue.

Solidarité affichée entre les artisans de la région ! Les Chambres de métiers et de l’artisanat du Grand Est viennent de lancer l’opération : «J’expose un artisan d’art.» Le principe ? Un artisan d’art (dont bon nombre d’ateliers sont fermés qui ne peuvent exposer sur les salons faute d’annulation de ces derniers) expose ses œuvres et produits dans le point de vente de chez l’un de ses confrères affichant un fort passage de clientèle. «Nous avons mis en place tout un dispositif visant à aider les artisans d’accueil et les artisans d’art à se rencontrer. Ils se découvrent sur un groupe Facebook : «J’expose un artisan d’art », ils sont mis en relation par leur chambre départementale après qu’elle les ait informés du projet. Elle leur apporte toutes les réponses pratiques, techniques, réglementaires. Les duos formés signent une charte fixant leurs engagements et officialisant leur partenariat. La mise à disposition d’espaces se fait à titre gracieux et sans contrepartie financière sur des ventes éventuelles», explique la CMA des Vosges où plusieurs tandems sont déjà concrétisés.

Durée minimum de quinze jours

«L’artisan d’art agence ses pièces dans l’entreprise de l’artisan d’accueil, il laisse ses cartes de visite. Les clients intéressés prennent contact avec lui. La proximité géographique est privilégiée pour organiser ces tandems. Certains artisans d’accueil sont même prêts à s’occuper de la transaction commerciale pour l’artisan d’art.»  Une vingtaine d’artisans d’art des Vosges ont déjà répondu favorablement et les offres d’artisans d’accueil (boulangers, fleuristes, coiffeurs ou encore chocolatiers) commencent à suivre. «Les tandems créés s’organisent sur une durée d’au moins quinze jours, que les deux parties pourront reconduire, à moins qu’ils n’aient envie l’un et l’autre d’expérimenter d’autres partenariats.»  Lancée depuis la mi-juin, l’opération devrait durer tout l’été. L’initiative est soutenue par la région Grand Est à travers sa mission des métiers d’art ou encore le département des Vosges via sa marque : «Je vois la vie en Vosges».  D’autres départements du Grand Est devraient suivre dans cette démarche solidaire.