Dubble Food tisse sa toile dans l’agglo nancéienne

C’est dans les cellules commerciales de rez-de-chaussée du récent programme tertiaire de l’avenue de Boufflers à Laxou que la franchise Dubble food ouvre son deuxième restaurant dans l’agglomération nancéienne.

Implantée depuis un an et demi boulevard d’Austrasie à Nancy dans le quartier tertiaire des Rives de Meurthe, la franchise Dubble Food ouvre ce 20 juillet un nouveau restaurant au cœur de la zone de la Sapinière à Laxou. Ce spécialiste de la healthy food (alimentation saine et 100 % naturelle) devrait gagner l’an prochain le Technopôle de Brabois mais également Metz, Reims et Strasbourg d’ici cinq ans.

En descendant l’avenue de la Résistance à Laxou et en s’engageant dans l’avenue de Boufflers, impossible de ne pas la voir à l’entrée des cellules commerciales en rez-de-chaussée des nouveaux bâtiments tertiaires de feu l’Institut Saint-Joseph. L’enseigne Dubble Food attire l’œil et la campagne de publicité 4 x 4 annoncée par Frédéric Ach, le propriétaire des lieux franchisé exclusif sur la région Grand Est de cette enseigne spécialisée dans la heathly food (voir encadré), devrait encore accentuer la chose. Installé depuis un an et demi dans le quartier des Rives de Meurthe à Nancy, le nouveau restaurant de Laxou est le deuxième de Frédéric Ach. «Nous nous implantons dans les zones d’activité tertiaire à fort potentiel. 95 % des clients sont des collaborateurs des entreprises présentes dans ces zones. Pour ma deuxième implantation, la zone de la Sapinière est un choix judicieux car cette partie de l’agglomération capte également des collaborateurs en provenance des sites Saint-Jacques. L’atout supplémentaire est la présence d’une forte activité commerciale permettant de capter les clients de ces enseignes.» C’est grâce à l’implication du professionnel de l’immobilier, CBRE Acte, que le franchisé exclusif pour le Grand Est a trouvé son local de Laxou (environ 200 m² et une terrasse d’été) et également son premier établissement nancéien et sans aucun doute les prochains annoncés.

À Brabois en 2021

«Mon objectif est d’ouvrir d’ici cinq ans, une dizaine de magasins notamment à Reims, Metz et Strasbourg. Sur l’agglomération nancéienne, le Technopôle de Brabois est ma prochaine implantation. J’espère pouvoir le faire l’année prochaine. Le potentiel est énorme.» C’est la réussite espérée de son deuxième établissement qui devrait permettre ce maillage grand-nancéien envisagé. «La période est délicate et les banques vont devenir de plus en plus frileuses, il va falloir convaincre et la seule façon, c’est d’avoir de bons résultats.» Son établissement de Rives de Meurthe, «tourne plutôt bien, on voit que l’on répond à une demande.» Au menu : de la healthy food via des salades composées, des sandwichs toastés, des wraps, des pains ronds, des poke bowls et la présence de deux plats chauds différents chaque jour. «Nous travaillons de l’ultrafrais avec des produits de qualité. Tout est préparé sur place grâce à des livraisons trois à quatre fois par semaine. Healthy food ne signifie pas uniquement végétarien ou végétalien. Naturellement, cette typologie de clientèle trouve son bonheur avec des menus adaptés et sans gluten, mais un omnivore y trouve également toute une palette de choix, des desserts gourmands maison et une multitude de jus de fruit et de légumes frais. Notre credo, c’est faire du frais, du sain et du bon.» Le tout à la sauce restauration rapide. Le libre-service est roi et la mise en place, depuis la crise sanitaire, de l’offre click and collect (permettant aux consommateurs de commander en ligne et de retirer leur commande directement au restaurant) s’affiche comme un plus indéniable et recherché dans ces zones d’activité tertiaire.

100 % naturel

Une quarantaine de restaurants aujourd’hui dans l’Hexagone et un ADN affiché : la healthy food (alimentation saine et 100 % naturelle). Créée à Marseille en 2006 par Corinne et Jean-François Eon, cette chaîne de restaurants fait aujourd’hui partie des leaders, en nombre d’unités des réseaux healthy en France. Ouvert uniquement à l’heure du déjeuner, les restaurants sont implantés dans des zones de forte concentration d’emplois tertiaires. Ils fonctionnent en libre-service et proposent, depuis la période de confinement, le principe de click and collect. Plus d’infos sur le site : https://www.dubble-food.com/.