Métropole du Grand Nancy : Mathieu Klein, président

© : Métropole du Grand Nancy

Faire du Grand Nancy, un territoire d’excellence dans la politique d’achats et équipements publics Made in Lorraine. Développer les énergies renouvelables à l’échelle du sud lorrain. Créer une filière de recyclage des matériaux de construction. Aller vers un Rungis local (stockage, livraison, transformation, recyclage) pour construire l’autonomie alimentaire. Engager jusqu’à son terme le chantier de Nancy Thermal, véritable atout d’attractivité pour la Métropole. Ce sont les principaux axes économiques affichés par Mathieu Klein, le nouveau président de Métropole du Grand Nancy élu le 17 juillet et succédant à André Rossinot. Une économie circulaire, histoire de répondre à la crise sanitaire et aux conséquences économiques et sociales déjà présentes. «L’économie métropolitaine à bâtir demain s’appuiera moins sur des usines et des matières premières brutes mais davantage sur des «classes créatives» et leur capacité à bouger, à se rencontre, à échanger. Cette nouvelle donne économique implique d’attirer chercheurs, entrepreneurs, décideurs dans des lieux où la profusion des rencontres permettra de favoriser l’innovation. Nancy doit miser sur les secteurs de pointe et les technologies de rupture notamment l’intelligence artificielle et la révolution numérique», assure le nouveau président. Il sera épaulé dans sa tâche par dix-huit vice-présidents dont François Werner, premier vice-président en charge de l’attractivité et du développement économique.