Une force XXL version industrielle est née

Marc Bauden (de l’Aria Lorraine) et Pascal Guigues (de l’Aria Champagne-Ardenne), entendent faire jouer les synergies entre les industriels de l’automobile.

Fusion effectuée le 23 juin dernier entre le Pôle de compétitivité Véhicule du Futur et les Aria (Association régionale de l’industrie automobile) Lorraine et Champagne-Ardenne. Objectif affiché : consolider la filière industrielle Automobile et Mobilités sur la totalité du territoire du pôle Grand Est et Bourgogne-Franche Comté en faisant jouer les synergies des aujourd’hui cinq-cents membres de ce réseau d’industriels.

«Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin !» Marc Becker, le président du Pôle Véhicule du Futur (président de l’équipementier automobile Schaeffer France) fait référence à ce proverbe africain pour évoquer l’ADN de la fusion aujourd’hui réalisée (le 23 juin à l’occasion d’une assemblée générale) de ce pôle de compétitivité avec les Aria (Association régionale de l’industrie automobile) Lorraine et Champagne-Ardenne. «Une nouvelle page s’ouvre pour la filière automobile dans notre région avec l’intégration de l’Aria Lorraine au sein du Pôle Véhicule du Futur, un ensemble élargi d’entreprises unies par la même volonté d’ancrer durablement leurs savoir-faire et leurs compétences en Grand Est au services des mobilités de demain», assure de son côté Marc Bauden, vice-président Grand Est du Pôle Véhicule du Futur (directeur du pôle industriel régional Trémery-Metz du groupe PSA et président de l’Aria Lorraine).

Synergie accrue

Pour Pascal Guigues, vice-président Entreprises Grand Est du Pôle Véhicule du Futur (directeur général du concepteur-fabricant de pièces de renfort en bois et matières végétales Renfortech et président de l’Aria Champagne-Ardenne) :«Compte tenu des changements majeurs dans l’industrie automobile, je pense que nous serons plus aptes à les aborder au niveau du Pôle. L’innovation, la recherche & développement, l’augmentation du nombre de membres seront des atouts pour les adhérents de Champagne-Ardenne.» Cette fusion-absorption affiche aujourd’hui près de cinq-cents membres, industriels du secteur automobile, sur un périmètre XXL Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté. «Les entreprises vont pouvoir bénéficier d’une mission plus vaste qui s’étend au-delà de l’animation de la filière auto : l’innovation, la veille, l’animation d’écosystèmes, la structuration des filières technologiques, les compétences avec de nouvelles formations pour les mobilités du futur», expliquent les trois pilotes du Pôle Véhicule du Futur. «Cette synergie accrue apportera au territoire, qui rappelons-le, est le premier territoire en France, en termes d’assemblage de véhicules, un outil pertinent pour la transition écologique et énergétique des entreprises de la filière automobile et mobilités.» Dans le climat conjoncturel, délicat pour le secteur de l’automobile, la nouvelle entité aujourd’hui créée se veut plus que jamais mobilisée pour ses adhérents et partenaires. «Fédérer, animer, inspirer et accompagner sont les mots d’ordre qui nous portent et qui seront déclinés sur tout le territoire. Aujourd’hui, les conséquences de la crise sanitaire sont telles qu’il nous faut nous réinventer, être encore plus agiles, performants, compétitifs. Nos entreprises ont les talents pour réagir : alors jouons collectif avec tous les acteurs et relevons le défi que nous impose cette crise : un chemin à conduire ensemble.» La vitesse supérieure est enclenchée…