Visite masquée chez BMGS SAS

© : Préfecture de Meurthe-et-Moselle

Immersion en soutien à l’économie locale pour Éric Freysselinard, le préfet de Meurthe-et-Moselle, la semaine dernière ! Le représentant de l’État s’est rendu le 29 juin dans les locaux de BMGS SAS sur le parc de l’aéropôle Grand Nancy Tomblaine accompagné notamment de François Pélissier, le président de la CCI Grand Nancy Métropole Meurthe-et-Moselle. Créée en 2019 à la base dans l’achat, la vente et la livraison de matériel médical, la jeune start-up a changé son fusil d’épaule en adaptant sa stratégie commerciale depuis le début de la crise sanitaire. Après avoir fait l’acquisition de deux lignes de production en Chine, elle a orienté toute son activité autour de la fabrication de masques de protection trois plis (voir notre numéro 1973 du 22 juin). Avec une capacité annoncée de quatre millions de masques par mois, la start-up lorraine se trouve aujourd’hui confrontée au retour des masques issus de l’importation. «Notre objectif est d’éviter à nos clients de se retrouver dépendants du marché des masques chirurgicaux qui proviennent principalement de pays étrangers. Il est nécessaire aujourd’hui de prendre un nouveau chemin au niveau de l’industrie pour que notre économie soit moins dépendante», assurait dans nos colonnes le mois dernier Maxime Braccard, cofondateur de BMGS SAS.  Le monde d’après ne semble pas pour demain…