Schmitt Chocolatier : L’histoire d’une affaire familiale

Jérôme Schmitt, l’un des propriétaires de l’enseigne.

C’est au sein de la commune de Gérardmer et plus précisément rue François Mitterrand que le maître artisan Jean-Émile Schmitt a implanté sa chocolaterie pâtisserie baptisée Schmitt Chocolatier. Reprise par ses trois fils, l’enseigne propose un large choix de gourmandises succulentes.

«Mon frère Barth et moi, sommes issus de la restauration gastronomique tandis que mon frère Nicolas était éducateur sportif», déclare Jérôme Schmitt avant de poursuivre : «nous avons grandi au sein de la pâtisserie et nous connaissons très bien la majorité de nos clients, qui nous ont vus courir gamins dans la boutique.» En plus du commerce de Gérardmer, l’enseigne dispose d’un deuxième magasin situé rue Gambetta à Nancy.

Des douceurs qui mettent l’eau à la bouche

La chocolaterie propose une diversité de gourmandises irrésistibles. Elle met à la disposition des gourmands une gamme très étendue de pâtisserie, dont des macarons, des bûches, des entremets, des petits gâteaux, mais aussi des pièces montées. De plus, la structure offre à la clientèle une gamme de délicieux chocolats préparés à base de ganaches, de pâte d’amande et de praliné ainsi que des tablettes et des pièces chocolat. Les trois frères accordent une grande importance à l’image de marque de leur entreprise et s’approvisionnent auprès des meilleurs fournisseurs aux niveaux local et régional. «La sécurité de nos clients et de nos employés compte beaucoup pour nous et c’est pour cette raison que nous avons mis en place des règles sanitaires strictes. Nous avons installé une protection au niveau de la caisse et adapté le sens de circulation dans nos boutiques. En plus du port du masque, nos employés se lavent les mains plusieurs fois par jour. Quant à la désinfection des postes de travail, des ustensiles et des locaux, c’est une pratique qui avait déjà cours chez nous depuis toujours», conclut-il.