Dynabuy et BarterLink en mode interaction

Fabrice Guébels de Dynabuy et Dominique Sacco de BarterLink entendent insuffler une nouvelle approche de l’interaction entre les réseaux basée sur la complémentarité et la bienveillance.

Opération retrouvailles physiques version réseaux ! Le 17 septembre au club de rugby de Nancy Seichamps, les réseaux Dynabuy et BarterLink abattent la carte de l’interaction à l’occasion d’un afterwork commun. Cette intelligence collective inter-réseaux pourrait devenir la norme dans cet univers en pleine mutation et adaptation par rapport à la crise actuelle.

Des réseaux main dans la main au service du plus grand nombre (du moins de leurs adhérents respectifs) tout en gardant chacun leur ADN propre ! Philosophie affichée des deux réseaux Dynabuy et BarterLink dans la région. Avec le club de rugby Nancy-Seichamps, ils organisent ensemble un afterwork version soirée inter-réseaux au complexe de l’ovalie nancéienne du côté du stade Matter boulevard d’Austrasie. «L’idée nous est venue en commun ! Le confinement, le déconfinement, la reprise d’activité a vu le développement de webinaires et autres visioconférences plus que judicieuses et nécessaires, mais la proximité et la rencontre physique, tout en gardant les gestes barrières, demeurent primordiales à nos yeux», assurent en cœur Fabrice Guébels, le pilote de Dynabuy Meurthe-et-Moselle et Vosges et son homologue Dominique Sacco pour BarterLink dans le Grand Est. Deux réseaux pour entrepreneurs et décideurs différents mais pas concurrents, «nous sommes complémentaires dans nos offres mais nous possédons les meilleures valeurs de bienveillance et de prévoyance», assurent les deux hommes.

Acculturation réciproque

Dynabuy s’affiche comme une plateforme de marché version comité d’entreprises à destination des TPE et PME et BarterLink a fait sa réputation via son système de troc et de monnaie virtuelle (le link). Particularités communes aux deux structures : «nous sommes des réseaux émergents et nous travaillons depuis un an et demi ensemble. Nous avons appris à nous connaître et avons constaté plusieurs convergences dans nos approches respectives. Bon nombre de nos valeurs sont communes. Nous ne sommes pas «propriétaires» de nos adhérents et nous proposons nos services toujours avec cette notion de bienveillance et de prévoyance.» Des offres différentes mais jugées par les intéressées comme complémentaires, un peu logique de jouer la carte de l’interaction. «Notre acculturation réciproque nous a permis de nous enrichir l’un et l’autre et surtout d’apprendre à nous connaître. C’est une histoire d’hommes», continuent les deux têtes de réseaux. «Aujourd’hui, il est impossible qu’un réseau reste seul. Il est nécessaire, où tout le monde s’interroge sur les nouveaux modèles à mettre en œuvre du fait de la crise sanitaire et économique que nous sommes en train de vivre, de bâtir une véritable intelligence inter-réseaux.» L’afterwork de jeudi prochain se veut un premier round de cette nouvelle approche de l’ intelligence inter-réseaux que Fabrice Guébels et Dominique Sacco entendent insuffler dans la région. «Ce que nous voulons, c’est une complémentarité dans nos actions et non se cantonner à une simple participation, notamment financière à l’organisation d’événement.» Au programme de l’événement de jeudi prochain : la présentation de trois réseaux (BarterLink, Dynabuy et Nancy Seichamps Rugby Club), la signature officielle du programme Liberté BarterLink avec le Nancy Seichamps Rugby Club et quelques surprises (sportives ?) Le tout dans le respect des gestes barrières et des protocoles sanitaires en vigueur. La jauge maximum pour chaque réseau est fixée à trente personnes. Au total c’est une petite centaine de personnes qui devraient pouvoir réseauter mais d’une nouvelle façon avec cette interaction annoncée. Interaction qui devrait durer le temps entre les deux réseaux initiateurs de l’événement.