Le plan de relance salué mais…

Satisfait mais avec quelques réserves ! Le Medef de Meurthe-et-Moselle apparaît dans l’ensemble satisfait des différentes mesures mises en avant dans le plan de relance du gouvernement présenté au début du mois. «Nous saluons les choix du plan de relance, notamment celui de privilégier la transformation de l’économie et des secteurs d’avenir. Nous nous inscrivons complètement dans l’objectif d’une économie décarbonée et souveraine. Nous saluons les trente milliards d’euros consacrés à la transition écologique car celle-ci nécessite de la part des entreprises et en particulier des PME des investissements massifs. Nous saluons également les trois milliards destinés à renforcer les fonds propres des entreprises et notamment des PME indispensables pour investir dans l’avenir», explique le mouvement patronal. Reste que le Medef 54 met en avant «deux écueils à éviter.» Le premier concerne la mobilisation de l’enveloppe : «elle doit être très rapide pour faire repartir la croissance de notre économie. Il faut absolument éviter les travers d’une mise en œuvre trop lente comme ce fût le cas des certaines mesures du plan de relance en 2008 (…) Certains secteurs particulièrement touchés ne sont pas encore dans la phase de relance. Pour eux, il est indispensable de prolonger les mesures d’urgences adoptées au printemps qui éviteront la défaillance de nombreuses entreprises des ces secteurs.» Le second : la nécessité d’un pilotage plus local. «Dans le déploiement des mesures du plan de relance, le gouvernement soit réactif pour irriguer notre économie au plus près des entreprises et des territoires. C’est pourquoi le pilotage annoncé par Jean Castex ne doit pas être uniquement régional. La connaissance des besoins en entreprises et des territoires se trouve à une échelle plus fine.»