Pied du Hohneck : Pour des escapades inoubliables en pleine nature

L’auberge du Pied du Hohneck, un endroit authentique, convivial et naturel.

En activité depuis les années 50, l’auberge du Pied du Hohneck est toujours en activité. L’entité située à la limite de l’Alsace à presque 1 250 mètres d’altitude propose une offre d’hébergement combinée à une restauration typiquement régionale et une multitude d’activités.

Aux manettes de l’auberge, Julien Oriel, un chef cuisinier qui a repris l’établissement en 2015. Ce dernier s’est lancé dans une aventure entrepreneuriale qui correspond pleinement à ses ambitions ainsi qu’à ses convictions et ses valeurs. «Nous nous adaptons aux envies des clients en offrant la possibilité de réserver un séjour sur mesure entièrement pensé pour eux. Privatisation des lieux pour un événement, organisation d’un séminaire ou encore séjour sur plusieurs jours comprenant repas, couchages, et activités encadrées sont envisageables», explique le gérant. «Accordant une grande importance au volet restauration, nous proposons une cuisine locale mettant à l’honneur des produits régionaux fournis par des producteurs locaux mais aussi un large choix de bières artisanales, de bons vins ou d’eaux de vie fines (à consommer avec modération)», poursuit-il.

Un petit havre de paix

Le Pied du Hohneck met à la disposition de ses clients dix chambres dont la décoration est boisée et minimaliste pour leur permettre de se reposer tout en profitant du cadre naturel environnant. Des accompagnateurs en montagne sont également présents pour les guider lors des différentes activités proposées : VTT, randonnée pédestre, trail, raquettes à neige et bien d’autres. D’autre part, l’établissement a lancé en août dernier une action baptisée : «Je protège ma planète et je déguste une bonne canette». Organisée en collaboration avec la Brasserie La Fouillotte et le Domaine Beaucerf, cette initiative consiste à encourager la protection du massif des Vosges en récompensant les personnes qui ramassent les déchets durant les randonnées. Julien compte, par ailleurs, poursuivre l’organisation de cette manifestation et ce, une journée par semaine.