Don Juliac continue sa route du rhum

Alexandre Rainon et Kévin Juliac viennent de prendre possession de leurs nouveaux locaux du côté de la rue de la Tannerie à Nancy.

Kévin Juliac et Alexandre Rainon, les deux pilotes de Don Juliac, producteur lorrain de rhum arrangé, viennent de jeter l’ancre de leur nouveau navire du côté de la rue des Tanneries à Nancy. Après Jarville-la-Malgrange, c’est aujourd’hui une vraie boutique additionnée à un laboratoire de production au top et une zone de stockage et de livraison optimale que les deux compères entendent bien faire voguer.

Les effluves envoûtants pénètrent même avec la barrière protectrice du masque. Dépaysement olfactif et gustatif assuré du côté du 2 rue de la Tannerie à Nancy. Le local accueille depuis quelques semaines, la «RhumArrangerie» de Kévin Juliac et Alexandre Rainon. Les deux pilotes de l’entreprise Don Juliac, créée en 2014, ont quitté leur base arrière presque historique de Jarville-la-Malgrange. «Au début du mois de juin, le propriétaire nous a annoncé qu’il vendait, il fallait libérer pour septembre. Le déménagement n’était pas vraiment à notre programme mais pas le choix», assurent les deux acolytes. Un mal pour bien en fait ! «Nous avons eu de la chance, ce local nancéien était libre, nous sommes tombés dessus et on a dit banco. Il est bien situé à quelques pas du parc de la Pépinière, de la place Stanislas et du centre-ville et son agencement et sa forme en U nous a conquis.»

Ateliers en janvier

Les 90 m² au total permettent d’accueillir un laboratoire de production optimal où Kévin, l’alchimiste des lieux peut s’adonner à sa passion, une zone de stockage des marchandises «avec porte de garage automatisée» et l’atout d’avoir une véritable boutique et un showroom digne de ce nom. Que demande le peuple ? «Du rhum et des…», comme disaient les marins d’antan. Cette boutique physique vient compléter la boutique en ligne et la distribution ainsi que la vente dans les épiceries fines, bars et restaurants. La période du confinement ? Les deux capitaines de bord ont fait face comme tout le monde. «Cela nous a permis de peaufiner notre installation mais nous avons bien fonctionné avec la vente en ligne et surtout à la fin du confinement.» À cette période, ils mettent en place des journées drive. «Les personnes commandaient en ligne et venaient réceptionner leurs marchandises sur les lieux où nous nous installions. Cela a fonctionné un maximum, on s’est tout simplement fait démonter.» Le monde d’après (ou d’avant mais en pire, c’est à vous de voir : ndlr) est là mais l’ADN de Don Juliac n’a pas bougé d’un poil, il s’est même renforcé. «Les circuits courts, des produits made in «de chez nous», demeurent notre leitmotiv.» C’est dans la nature partageuse de ce duo qui semble s’être plus que bien trouvé. Les compositions arrangées sont du même cru et les nouveautés prévues pour la fin d’année ne devraient pas déroger à la règle. Nouveauté annoncée dès le mois de janvier prochain : la mise en place d’ateliers. «Tu fais ton rhum et tu repars avec !» Du circuit court, mais le vrai, qu’on vous dit !

Inauguration le 11 novembre

Le 11 novembre pour quasiment tout le monde, c’est la commémoration de l’armistice mettant fin à la Première Guerre mondiale. Pour les pilotes de Don Juliac, cela sera également la mise à feu totale pour lancer leur nouvelle implantation nancéienne. Leur «RhumArrangerie» sera inaugurée officiellement de 9 heures à 22 heures. Au programme : découverte (masquée et bien distancée version sociale) de la salle de production, du showroom et de la boutique, présentation et vente des nouveautés de rhum arrangé (à l’image d’un houblon-ananas ou un framboise-cacao, à tomber). Le tout à visiter sans modération, tout l’inverse au niveau de la consommation.