Face à face

«Un petit dessin vaut mieux qu’un long discours»

«Un petit dessin vaut mieux qu’un long discours»

J’avais terminé mon tout premier article de cette chronique consacrée au management d’une équipe (cf. “Mais alors… manager, ce n’est pas que déléguer ?”) en vous partageant ma vision des deux dimensions majeures sur lesquelles un manager doit porter son attention : organiser la vie de l’équipe sur ses différents temps (le long terme, le moyen terme et le quotidien) et créer toutes les conditions pour que chaque membre de l’équipe se motive.

L’équipe fait de la résistance !

L’équipe fait de la résistance !

Toujours dans notre voyage au coeur du changement, nous avons commencé la dernière fois à examiner les cinq phases que toute personne sujette à un changement va forcément traverser. Je vous avais laissé à la fin de la première phase, celle du «Déni». Quand vos collaborateurs vont finalement prendre conscience que la nouvelle que vous venez de leur annoncer n’est pas une blague ou qu’ils auront réalisé qu’ils sont personnellement concernés par celleci, ils vont basculer dans la phase dite de «résistance».

Que d’émotions à venir !

Que d’émotions à venir !

La dernière fois, je vous avais laissé sur la série de réunions que je vous suggérais de conduire pour informer vos équipes d’un changement à venir. Une fois ces réunions menées, la deuxième phase de gestion du changement débute. Cette phase sera plus délicate à appréhender. En effet, autant vous garderez le contrôle sur la première puisque vous resterez maître du contenu des réunions et de leur calendrier, autant vous le perdrez ensuite : Parce que vous ne savez ni quand ni comment chacun réagira. Et à c’est à ce moment que l’on se retrouve face au fonctionnement apparemment imprévisible de l’être humain.

Pourquoi le fait de gérer un changement est un acte commerci

Pourquoi le fait de gérer un changement est un acte commerci

Nous continuons aujourd’hui notre exploration de ce monde un peu inquiétant du changement. La fois dernière, nous avions établi que nous préférons souvent une situation insatisfaisante mais connue à une situation potentiellement plus satisfaisante mais incertaine. Cela s’appelle rester dans sa bulle de confort. Et que bien que nous sachions intellectuellement que le changement est inéluctable, nous y résistons quand même. Alors pourquoi cette résistance ?

(c) : Ewattch

C’est l’histoire de 10 singes …

Mais avant cela, laissez-moi vous raconter l’histoire des 10 singes. Je l’ai entendue dans une conférence à laquelle j’ai assistée il y a déjà quelques années. Elle illustre pour moi à merveille notre façon de fonctionner face au changement et surtout, pourquoi nous lui résistons. Une université am…

(c) : Ewattch

L’Afrique, le nouvel Eldorado…

Ce changement de perception provient de différents facteurs, endogènes comme la croissance démographique qui s’accompagne d’un mouvement d’urbanisation accéléré, et conjoncturels, tels que la hausse des prix des matières premières, voire un assainissement des finances publiques de certains pays. Hi…

(c) : Ewattch

Les procédures de recours en matière de passation des contrats publics

• Le référé en matière de passation de contrats : L’objectif recherché par le candidat évincé est d’obtenir en urgence l’annulation de la procédure de passation avant la signature afin de conserver toutes ses chances d’emporter le marché. Deux types de recours en référé doivent être distingués : &#…

(c) : Ewattch

L’indemnisation des candidats irrégulièrement évincés

La demande d’indemnisation pourra être assortie, selon l’intérêt, d’une demande d’annulation du contrat conclu avec le candidat retenu par l’administration. En toutes hypothèses, il appartiendra au candidat évincé d’administrer une triple preuve : d’une part, l’existence d’une illégalité, d’autre…

(c) : Ewattch

Donner le droit à l’erreur, d’accord, mais comment le gérer

Mais avant, je veux juste faire un petit crochet par une loi en laquelle je crois, car je l’expérimente et je vérifie son fonctionnement quasiment quotidiennement depuis plus de 25 ans. Avec mes mots, cela donne : «On récolte toujours ce que l’on sème.» D’autres personnes, en d’autres temps et d’au…

(c) : Ewattch

Compétitivité et croissance : oublions le débat politique… !

Discours politiques, débats télévisés, articles à foison sur ce sujet… pourquoi aborder une nouvelle fois ces deux notions, compétitivité et croissance ,qui reviennent quotidiennement à nos oreilles ? Nous ne rentrerons pas ici dans le débat, consistant par exemple à comparer le coût du travail en…