Entreprise

Les ambitions de Tradition des Vosges La société Tradition des Vosges, qui réalise un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros, révise sa stratégie de développement en définissant 3 axes prioritaires. Le spécialiste du linge de maison souhaite étendre son réseau en le faisant passer de 24 boutiques à 50 en France en 4 ans. De […]

Les ambitions de Tradition des Vosges

La société Tradition des Vosges, qui réalise un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros, révise sa stratégie de développement en définissant 3 axes prioritaires. Le spécialiste du linge de maison souhaite étendre son réseau en le faisant passer de 24 boutiques à 50 en France en 4 ans. De même, la société va revisiter ses collections et les élargir avec une offre d’articles de décoration. Enfin, l’entreprise vosgienne va développer la qualité des services. Tradition des Vosges emploie 140 salariés dont 50 à Granges-sur-Vologne.

Salons professionnels «Créa» et «Essences et Matières» :
deux salons

La 9e édition du salon Créa organisée par la Chambre des métiers s’est tenue le 18 et 19 novembre dans le centre des congrès de la ville d’Épinal. À cette occasion, les entrepreneurs ont pu rencontrer de nombreux spécialistes tels que des banquiers, des fiscalistes pour les aider à mieux définir leur projet d’entreprise. Enfin, le 20, 21 et 22 novembre, un tout autre salon a réuni 70 exposants à la Rotonde de Thaon-les-Vosges. Le salon Essences et Matières est une initiative de la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat de Lorraine.

Entreprise
Une page se tourne pour la papeterie Grégoire

Le site de l’ancienne papeterie Grégoire vit ses derniers instants. Suite au dépôt d’un permis de démolition en mai dernier, des engins de chantier vont procéder à la destruction des anciens locaux de la papeterie installée à Saint-Nabord. La société avait été placée en liquidation judiciaire en mai 2011 et employait 84 salariés. La liquidation était intervenue 7 mois après sa reprise par la papeterie alsacienne Turckheim.

Innovation
Un nouveau FabLab à Saint-Dié

Un nouveau FabLab vient d’ouvrir ses portes dans la ville de Saint-Dié-des-Vosges. Ce nouveau laboratoire de partage baptisé humblement «FabLab des Vosges» sera hébergé dans la pépinière d’entreprises de Saint-Dié. Sous forme d’association, le FabLab des Vosges accueillera les créateurs en tout genre, les entreprises mais aussi le grand public qui veulent innover et créer les produits de demain en leur mettant à disposition de nombreux outils numériques.

Formation
Une école de codage en Meuse

Le 23 novembre, une école de codage portant le nom de «WebOgreen» sera inaugurée dans le village de Bras-sur-Meuse. Le projet est fondé sur un partenariat avec Pôle emploi, la mission locale, le Numéripôle et l’école de la seconde chance. La formation d’une durée de 6 mois alternera la formation présentielle et le E-learning. La filière du numérique est en plein essor en France, on estime un besoin de formation de 30 000 codeurs par an.

Argent
De nouvelles machines dans le casino

Le casino de Bussang, dans les Vosges, a investi dans un nouveau parc de machines à sous. L’objectif du casino est de renouveler et d’attirer une nouvelle clientèle sans ses salles de jeux. Le casino, qui est l’un des neuf établissements du groupe Viking créé en 1998, emploie 24 salariés et réalise un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros. Un investissement de 300 000 euros, depuis septembre 2014, a été nécessaire à cette réalisation.

Énergie
Une bioraffinerie dans les Vosges

La société Biométhodes s’est associée avec l’entreprise Norske Skog pour lancer un projet de bioraffinerie «BioSkog» à Golbey dans les Vosges. Le site doit permettre la transformation de 40 000 tonnes de biomasse par an. Ce projet rentre dans le cadre de la «Green Valley», mis en place par la communauté d’agglomération d’Épinal-Golbey. Le BioSkog doit mobiliser 50 millions d’euros et créer 40 emplois. Les deux acteurs du projet recherchent des partenaires financiers. La bioraffinerie doit être opérationnelle fin 2018.

alban.le.meur