Green Massage : L’art du geste

Située au 71 en Fournirue à Metz, Green Massage a été créé par Hélène Parrot, une praticienne en massage bien-être. Implanté au sein d’un appartement en plein cœur du centre-ville, l’établissement accueille les clients dans une ambiance cosy «comme à la maison.» «Après qu’on m’ait sauvé la vie, j’ai senti ce besoin de faire du bien […]

Hélène Parrot, fondatrice de Green Massage.

Située au 71 en Fournirue à Metz, Green Massage a été créé par Hélène Parrot, une praticienne en massage bien-être. Implanté au sein d’un appartement en plein cœur du centre-ville, l’établissement accueille les clients dans une ambiance cosy «comme à la maison.»

«Après qu’on m’ait sauvé la vie, j’ai senti ce besoin de faire du bien aux autres dans un monde que l’on déshumanise souvent» confie la jeune entrepreneure. Un coup de cœur pour ce métier associé à une envie de faire du bien autour d’elle sont en effet à l’origine de son projet. «Dans un esprit green, je tiens à offrir à mes clients une parenthèse temporelle pour s’accorder une pause de quiétude et de lâcher-prise dans un monde où tout va trop vite» précise-t-elle. Différent du cadre proposé par les salons traditionnels, Green Massage offre un espace chaleureux et cocooning. La dirigeante pratique le massage sur table en cabinet, mais peut également se déplacer au domicile des particuliers et même en entreprise. Pour elle, mettre l’humain au centre de ses préoccupations et travailler avec ses mains n’a pas de prix.

Un moment de plaisir et de détente

«Ma seconde plus grande réalisation dans la vie après celle d’être devenue mère, c’est d’avoir obtenu aujourd’hui le statut de femme entrepreneure. Pour moi, c’est un défi quotidien» souligne Hélène Parrot : «lorsqu’un client arrive stressé et fatigué et qu’il repart en me remerciant avec le sourire, le visage relâché, je savoure cette reconnaissance et la considère comme un petit triomphe.» À présent, la gérante ambitionne de développer son activité pour montrer que le massage n’est pas un luxe, mais qu’il fait partie d’une hygiène de vie comme c’est déjà ancré dans certaines cultures. Elle souhaite également embrayer sur d’autres formations en massages pour continuer à prendre soin des autres.