Des achats futés…

Marque en pleine croissance mondiale, Dacia bouscule à nouveau les codes établis en renouvelant pour la première fois ses trois modèles emblématiques, qui se déclinent sur le thème de l’élégance, de la séduction et du caractère.

Des achats futés…
Des achats futés…
La Logan reste une élégante familiale digne du segment supérieur.

La Logan reste une élégante familiale digne du segment supérieur.

À l’extérieur, le look identitaire des trois modèles valorise la qualité du véhicule. De profil, le ratio entre carrosserie et surface vitrée renforce la sensation de robustesse. L’avancée prononcée de la partie basse du parebrise contribue à fluidifier la silhouette et améliore son aérodynamisme. Le dessin large des projeteurs ainsi que la grille de calandre rendent l’avant plus expressif. L’ensemble évoque un sentiment général de qualité et de force L’intérieur fait écho à la robustesse des lignes extérieures, la qualité perçue est, elle aussi, en hausse. Le style et l’ergonomie font la part belle aux matériaux et aux courbes pleines. Les selleries sont flatteuses. L’instrumentation de la planche de bord est complète. Les commandes de dernière génération sont plus fonctionnelles et accessibles. Généreuses, elles acceptent d’accueillir cinq passagers dans un espace pratique sans compter. La Logan reste une élégante familiale digne du segment supérieur. La Sandero

À l’image du nouveau Sandero, la marque Dacia a réussi, de nouveau, à bousculer les codes en proposant des modèles relookés.

À l’image du nouveau Sandero, la marque Dacia a réussi, de nouveau, à bousculer les codes en proposant des modèles relookés.

bicorps cinq portes s’offre une nouvelle jeunesse qui mise sur la séduction, jantes en alliage de 15 pouces «Empreinte» particulièrement valorisantes, ainsi que des enjoliveurs de 15 pouces «Groomy» sur les niveaux supérieurs, qui ajoutent au dynamisme du modèle. Quant à la Sandero Stepway, baroudeur de caractère, plus qu’une simple déclinaison de la Sandero, elle s’adresse à une clientèle à la recherche d’un véhicule à forte personnalité, qui souhaite accéder à l’univers du crossover. Toujours prête pour l’évasion avec sa garde au sol de 40 mm pour l’Europe occidentale, elle affiche sa différence par ses attributs de carrosserie spécifiques.

«Carry over» bienvenu

Dès la prise du volant des trois modèles, on apprécie : un meilleur confort de roulage, une nette amélioration acoustique, des prestations en hausse grâce au multiplexage apparu sur Lodgy et l’excellente garde au sol qui permet d’affronter tous types de route. Le facteur le plus important étant un comportement cohérent dans toutes les situations, l’accent a été mis sur une sécurité renforcée prête à parer au pire. Grâce au «carry over», les véhicules Dacia profitent de l’apport de la technologie du groupe Renault. Pour la première fois, la marque offre un moteur Diesel, le 1,5 dCi nouvelle génération qui abaisse la consommation sous la barre des 4 litres aux 100 km et les émissions de CO² en dessous des 100 grs au km. Agréable à conduire, il permet des reprises et des accélérations de meilleure qualité. Vif dès le plus bas régime, il réduit les besoins de changement de vitesse en ville. Côté essence, le nouveau TCe 90, un surdoué au poids plume, réussit à allier plaisir de conduite, maîtrise de la consommation et de CO². À la pointe de la technologie et du downsizing, il dispose d’un couple de 135Nm disponible dès les bas régimes (90 % dès 1 650 tr/mn. L’offre moteur peut aussi s’appuyer sur le 1,2 -16 v75- économique à l’achat comme à l’usage. Un choix malin qui va à l’essentiel, en proposant des voitures à un prix/habitabilité légendaire allant de 7 700 € à 13 590 €.