Commerce

Marques Avenue se développe

Le centre commercial Marques Avenue qui n’accueille que des magasins proposant des articles (majoritairement) vestimentaires «déstockés», comprendre des modèles antérieurs à la collection actuelle et donc forcément plus accessibles en termes de prix, se porte bien. Le chiffre d’affaires et la fréquentation ont progressé de 10 % depuis l’extension des lieux qui a permis d’attirer […]

400

Le centre commercial Marques Avenue qui n’accueille que des magasins proposant des articles (majoritairement) vestimentaires «déstockés», comprendre des modèles antérieurs à la collection actuelle et donc forcément plus accessibles en termes de prix, se porte bien. Le chiffre d’affaires et la fréquentation ont progressé de 10 % depuis l’extension des lieux qui a permis d’attirer de nouvelles enseignes. D’autres suivront puisque d’ici 2015 Marques Avenue va encore s’étendre pour loger une dizaine de nouvelles cellules commerciales.

Aéronautique

Mobilisation pour la formation et l’emploi

L’aéronautique fgure parmi les flières cibles du Pacte Lorraine. Dans la région, elle emploie 3 300 personnes au sein de 60 entreprises dont la majorité annonce de futurs développements. «Le marché de l’aéronautique reste exigeant et confronté aux problématiques liées aux compétences que sont le manque d’attractivité des métiers de l’industrie, les diffcultés liées aux métiers en tension, les besoins transverses en qualité, traçabilité et les nouveaux métiers pour lesquels une offre de formation spécifque est à construire» rappelle le Conseil régional de Lorraine qui a signé un accord-cadre pour le développement de l’emploi et des compétences dans ce secteur, avec l’État, l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie Lorraine (UIMM), l’Organisme Paritaire Collecteur Agréé des Industries de la Métallurgie (OPCAIM), les industriels représentés par le groupement Aériades, et associant les partenaires sociaux. Ce projet bénéfcie d’un budget de 395 133 € dont 100 000 € apportés par l’État et 100 000 € par le Conseil Régional de Lorraine, dans le cadre du Pacte Lorraine.

International

Le Japon en visite en Moselle

L’agence de développement économique du Conseil Général de la Moselle, Moselle Développement, dispose d’un bureau de représentation à Tokyo depuis avril 2012. L’une de ses missions est «l’élaboration et la mise en Tmuvre d’actions de promotion des sites et institutions mosellans d’enseignement supérieur et de recherche, en vue d’attirer les étudiants et chercheurs et de promouvoir toute coopération dans ces domaines». Plusieurs visites et échanges ont déjà été organisés dans ce cadre. La dernière en date s’est déroulée du 6 au 9 juillet 2014 avec l’accueil des dirigeants de l’agence de développement économique de la ville d‘Ota City. Ota City a entrepris la conduite de missions en France (Moselle), Allemagne, Autriche et en Suisse pour rencontrer des réseaux économiques, des entreprises, initier de possibles coopérations commerciales et/ou technologiques, afn de répondre aux nouveaux challenges posés à l’industrie manufacturière japonaise.

Énergie

Metz récompensée

Metz a décroché le Trophée Énergies Citoyennes qui récompense son engagement en matière d’économies d’énergie et en faveur de la transition énergétique. La ville est primée dans la catégorie des villes de plus de 100 000 habitants pour toute une série d’actions permettant de réduire sa consommation d’énergie : production d’énergies renouvelables décentralisées, mise en Tmuvre du programme de rénovation énergétique du patrimoine communal de 350 bâtiments (gymnases, écoles, piscines, éclairage public) actions de sensibilisation des citoyens et usagers, mise en place du Contrat de Performance Énergétique sur les 4 piscines de la ville… Pour plus d’informations sur ce prix, voir le site : www.energies-citoyennes.fr

Alsace-Moselle

Les Chambres de Métiers oubliées

«Les Chambres de Métiers d’Alsace et de Moselle exigent d’être associées pleinement aux travaux de la Commission du droit local Alsace-Moselle», soulignent Bernard Stalter, président de la Chambre de Métiers d’Alsace et Christian Nosal, président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de la Moselle dans un communiqué de presse commun. Une intervention qui se justife par le fait que les entreprises ne soient représentées que par les seules Chambres de Commerce et d’Industrie au sein de la Commission du droit local Alsace-Moselle telle qu’elle ressort de l’arrêté ministériel du 27 juin 2014. «Les présidents des chambres de métiers de droit local rappellent que leurs établissements ont toujours été fortement impliqués dans l’évolution et l’adaptation du droit local de l’artisanat à la réalité économique d’aujourd’hui» précise le duo.