Pâtisserie

Sophie Siméon régale l’entreprise S

Sur la place gourmande nancéienne s’est installée Mistinguette. Le nom de composition de Sophie Siméon. Pâtissière de son état, elle propose mille délices sucrés à la demande personnalisée. Son concept original lui ressemble comme deux gouttes d’eau : généreux et tonique. Particuliers mais aussi entreprises la plébiscitent.

692
«Mon concept de pâtisserie haut de gamme à domicile se décline à l’événementiel entreprise», indique Sophie Siméon.
«Mon concept de pâtisserie haut de gamme à domicile se décline à l’événementiel entreprise», indique Sophie Siméon.
«Mon concept de pâtisserie haut de gamme à domicile se décline à l’événementiel entreprise», indique Sophie Siméon.
«Mon concept de pâtisserie haut de gamme à domicile se décline à l’événementiel entreprise», indique Sophie Siméon.

«Une pincée de tendresse et une autre de pétillant !», s’exclame Sophie Siméon pour décrire la recette qui l’a menée à créer son entreprise. À 37 ans, la Nancéienne a fait de sa passion de toujours, la pâtisserie, son métier. Tout semble si évident quand on l’écoute conter de sa voix enjouée son parcours, avec cet entrain communicatif dont elle ne se sépare jamais. Depuis si longtemps, sa marotte est de faire plaisir à ses proches et amis en leur confectionnant des mets sucrés, «cela vient à la fois du souvenir des gâteaux de mes grands-parents et de la transmission par ma mère», dit-elle. Après un diplôme des Beaux-Arts, Sophie Siméon s’installe à Paris avec son mari durant six ans. C’est le temps des jobs alimentaires. En parallèle, elle continue à créer des merveilles sucrées dans la sphère familiale. Sa cuisine s’apparente à un vrai laboratoire qui libère sa créativité. Son cercle se régale. Puis, c’est le retour à Nancy et le début d’une introspection personnelle : «Après mon congé parental, je voulais vraiment choisir la voie professionnelle qui me ressemblait le plus. Je me suis posée la question : que sais-je faire de mieux ? La réponse était flagrante : de la pâtisserie !» Des démarches initiales à Pôle Emploi à une validation des acquis de l’expérience, Sophie Siméon intègre le CEPAL de Laxou où elle décroche son CAP de pâtissière. De cette période, elle garde un souvenir impérissable : «J’ai eu cette chance de travailler dans des maisons renommées où j’ai beaucoup appris.»

Cocktails et réceptions sucrés

Deux hommes aguerris et reconnus dans le métier l’encouragent à aller plus loin : son maître d’apprentissage Denis Tisserand et son professeur Jean-Philippe Walser. Ils sont encore aujourd’hui ses premiers conseilleurs… et ses goûteurs privilégiés. Nous sommes en 2011. Le projet de Sophie Siméon est désormais bien ancré dans son esprit : ouvrir une affaire où la pâtisserie et les cocktails sucrés haut de gamme sur mesure régaleront les palais et titilleront les papilles. Chambre de Métiers et de l’Artisanat, CCI constituent les étapes suivantes. Jusqu’à ce mois de novembre 2012 où Sophie Siméon, désormais identifiée sous le nom de son entreprise Mistinguette, a désormais pignon sur rue dans son créneau gourmand. Depuis, particuliers, entreprises, collectivités, la sollicitent pour sucrer anniversaires, départs en retraite, mariages, inaugurations, salons… Un service particulièrement adapté dans sa réactivité et sa qualité au monde de l’entreprise. Lors des cocktails branchés, l’imagination détonante de Mistinguette fait fureur. Fidèle à sa démarche, Sophie Siméon note : «Chaque demande, chaque création est un défi. Je n’ai pas de limites !» Dans un fonctionnement hyper professionnel, elle livre directement sur les lieux de l’événement, travaillant avec des produits frais et en circuit court. Gâteaux, meringues, madeleines, guimauves, tartes au chocolat, bûches, galettes… s’invitent à la table de ses clients qui sont ses convives. Pour ceux qui veulent plonger avec Sophie Siméon dans ce bassin de délices, c’est simple. Elle anime deux fois par mois au magasin d’ameublement Perene au 142 rue Saint-Dizier à Nancy de délicats ateliers pâtisserie. Le leitmotiv de Mistinguette : partager et prendre le temps. Son site éponyme et sa page Facebook sont les premiers pas vers une galaxie de douceurs.