3 questions à ...

Thierry Meyer Associé du cabinet d’audit RSM

L’Allemagne, malgré des temps conjoncturels difficiles, affiche un excédent commercial record qui se chiffre en centaine de milliards d’euros. Sa force de pénétration des marchés étrangers est bien présente et notamment en France. 1. Les entreprises allemandes sont dynamiques à l’exportation et particulièrement en France. Quelle est leur typologie ? Thierry Meyer : Les nouvelles […]

530

L’Allemagne, malgré des temps conjoncturels difficiles, affiche un excédent commercial record qui se chiffre en centaine de milliards d’euros. Sa force de pénétration des marchés étrangers est bien présente et notamment en France.

1. Les entreprises allemandes sont dynamiques à l’exportation et particulièrement en France. Quelle est leur typologie ? Thierry Meyer : Les nouvelles entreprises qui arrivent en France sont des PME liées aux secteurs des services et notamment dans les branches des nouvelles technologies. C’est une tendance que nous relevons, cela va continuer à perdurer.

2. Du fait de votre implantation en Alsace, vous êtes une interface entre la France et l’Allemagne, pourquoi l’Hexagone attire-t-il toujours les Allemands ? T.M: C’est un formidable tremplin pour toucher la Suisse, la Belgique et même l’Afrique du Nord. Les PME allemandes recherchent principalement des débouchés commerciaux en France.

3. Avec la nouvelle dimension régionale, la région Acal va-t-elle réellement profiter de cette attractivité hexagonale ? T.M : Ce sont surtout les régions de l’Île-de France, Paris ou encore Rhône-Alpes qui en profitent le plus aujourd’hui. Notre dimension régionale n’est pas entrée dans les mœurs en Allemagne. Il faut un peu de temps.

emmanuel.varrier