Pays Terres de Lorraine

En toute transition vers 2020

Le Pays Terres de Lorraine vient de présenter, le 25 avril à Blénodlès-Toul, son projet de territoire 2016-2020. Un projet basé sur les notions de transition, d’adaptation et de mutation de l’approche économique et de son développement territorial. Le tout sous couvert de citoyenneté, véritable fil rouge affiché et revendiqué. «Les nouvelles façons de penser, […]

260
Plus d’une centaine de personnes ont assisté à la présentation du projet de territoire du Pays Terres de Lorraine le 25 avril à Blénod-lès-Toul.
Plus d’une centaine de personnes ont assisté à la présentation du projet de territoire du Pays Terres de Lorraine le 25 avril à Blénod-lès-Toul.

Le Pays Terres de Lorraine vient de présenter, le 25 avril à Blénodlès-Toul, son projet de territoire 2016-2020. Un projet basé sur les notions de transition, d’adaptation et de mutation de l’approche économique et de son développement territorial. Le tout sous couvert de citoyenneté, véritable fil rouge affiché et revendiqué. «Les nouvelles façons de penser, de produire, de consommer, de se déplacer, de construire ou encore d’utiliser l’énergie, représentent un espoir indéniable.» Dixit Dominique Potier, le président du Pays Terres de Lorraine (Toulois, Saintois et Neuves-Maisons). Le député meurthe-et-mosellan a conclu, le 25 avril à la salle polyvalente de Blénod-lès-Toul, la présentation du projet de territoire de ce regroupement de cinq communautés de communes pour les années 2016-2020. Relocalisation d’activités… Un projet adapté aux nouveaux comportements et attentes des habitants : consommer en privilégiant la production locale ou encore épargner dans les activités économiques locales. «Si cette volonté de consommer autrement prenait de l’ampleur, elle pourrait donner lieu demain à la relocalisation d’activités et bénéficier non seulement à l’agriculture, où le mouvement est déjà amorcé dans le Toulois et le Saintois, mais aussi dans l’artisanat et le commerce, voire l’industrie comme en atteste la réussite de Bleuforêt dans les Vosges», assure Benoît Guérard, le directeur du Pays Terres de Lorraine. L’industriel vosgien Bleuforêt tout comme la ressourcerie Bell’Occas de Charleville-Mézières ou encore la démarche participative de la commune de Distroff près de Metz pour la conception d’un lotissement économique étaient venus partager et affirmer qu’une autre approche économique et sociétale est possible. Le Pays Terres de Lorraine entend bien démontrer la même chose sur ces territoires.

emmanuel.varrier