Johan Chanal Chargé de mission au Carrefour des pays lorrains

Le concours Talents des Cités récompense les initiatives socio économiques de création et d’innovation dans les quartiers urbains. La Lorraine ne manque pas d’atouts en la matière. C’est l’une des réussites du dispositif de la politique de la ville. 1. Quelle est la philosophie de Talents des Cités ? Johan Chanal : Le concours existe […]

327

Le concours Talents des Cités récompense les initiatives socio économiques de création et d’innovation dans les quartiers urbains. La Lorraine ne manque pas d’atouts en la matière. C’est l’une des réussites du dispositif de la politique de la ville.
1. Quelle est la philosophie de Talents des Cités ?
Johan Chanal : Le concours existe nationalement depuis 2002. Dans notre région, il s’est structuré plus récemment. Il vise à valoriser ceux qui entreprennent dans les quartiers, qu’ils en soient issus ou non. Cela tend à favoriser la cohésion sociale, la citoyenneté, la création d’emplois et à donner accès aux dispositifs de création d’entreprise.
2. Comment cela s’organise-t-il ?
J.C : La première étape se situe à l’échelon régional avec une mobilisation des acteurs et partenaires socio-économiques des territoires pour recenser les talents. Le périmètre se situe maintenant en Grand Est d’où est issu le lauréat, sélectionné par un jury sur les motivations, la pertinence, l’originalité, la vocation économique de l’action présentée. Il concourt ensuite au concours national.
3. La Lorraine est-elle une bonne élève ?
J.C : L’an passé, elle a décroché un prix national avec Agathe Lambert. Son entreprise Lisamento vend des produits cosmétiques capillaires sur Internet. La remise des prix 2016 aura lieu en octobre. Le Grand Est sera représenté par La Barisienne de Propreté, dont le siège social se situe au quartier de la Côte Sainte-Catherine à Bar-le-Duc. Sa créatrice, Valérie Couchot, a lié secteur marchand et vocation d’insertion avec plusieurs embauches à la clé.

laurent.siatka