Les stratégies décisives pour l’économie et les marques

Le cabinet d’audit et de conseil stratégique Make Sense accompagne les PME/ETI dans leurs objectifs de valorisation et s’inscrit dans les besoins des entreprises lorraines. Il est piloté par une passionnée et experte de son métier : Catherine Strasser.  Catherine Strasser est une efficace ambassadrice de son univers professionnel. «Même si je travaille beaucoup sur […]

352
«La valorisation marketing se prépare avant le démarrage d’une campagne de communication», indique Catherine Strasser, gérante de Make Sense.
«La valorisation marketing se prépare avant le démarrage d’une campagne de communication», indique Catherine Strasser, gérante de Make Sense.

Le cabinet d’audit et de conseil stratégique Make Sense accompagne les PME/ETI dans leurs objectifs de valorisation et s’inscrit dans les besoins des entreprises lorraines. Il est piloté par une passionnée et experte de son métier : Catherine Strasser. 

Catherine Strasser est une efficace ambassadrice de son univers professionnel. «Même si je travaille beaucoup sur Paris, je reste Lorraine de coeur», indique celle qui est à la tête de Make Sense. L’entité n’est pas une agence de communication et se situe dans une action en amont de celle-ci. «Marketing d’écoute, aide à la valorisation, recommandations humaines», sont les termes employés par Catherine Strasser pour définir la philosophie Make Sense. Le cabinet d’audit et de conseil stratégique répond à des interrogations posées par nombre de dirigeants : «Quelle démarche faire pour rentabiliser l’image d’un produit, d’un concept ?», «Quel chemin prendre pour un accroissement à l’export ?». Make Sense marie deux compétences. La première a trait à l’intelligence économique, définit par Catherine Strasser comme «le marketing du XXIe siècle». Derrière ce vocable se dessine une démarche privilégiant l’anticipation, la veille, l’analyse, l’influence avec des applications concrètes : croissance externe, diversification, management de projet, accompagnement à l’international, décisions organisationnelles humaines et techniques, pilotage de la performance… Seconde compétence : la stratégie de marque par laquelle s’anime tout un panel d’items en résonance directe avec la politique de marketing et de communication du client demandeur.

Un logiciel de sémantique marketing

Cela passe par un effet «buzz» sur les réseaux sociaux, la création ou le repositionnement d’une marque, l’édification d’une identité corporate, l’élaboration d’un plan de communication et d’une campagne publicitaire. La marque ainsi boostée tend à générer de la valeur ajoutée et à accroître le chiffre d’affaires. Catherine Strasser garde un story-board bien rodé : «Avant d’entamer tout audit il faut se poser les questions suivantes : pourquoi et comment j’y vais ? Pour atteindre quoi ? À partir de là, on arrive mieux à confronter une idée à son réel.» Make Sense intervient à la demande des PME/ETI sur des problématiques spécifiques et en mode prospection, étant de fait, en veille constante sur les mouvances de l’univers entrepreneurial. Avec une méthode éprouvée, une expertise recommandée et une éthique revendiquée. Catherine Strasser argumente : «La communication d’entreprise a tellement changé depuis 20 ans. Et il y a tant à faire. Chaque jour, je découvre des histoires, des patrimoines d’entreprises. C’est quelque chose de motivant de s’engager avec elles.» L’ambition prochaine est de placer Make Sense comme le cabinet conseil et stratégies marketing référence du Grand Est et d’initier un logiciel d’algorithme sémantique marketing. Faire sens en somme.
laurent.siatka