Une semaine sur fond de dynamisme…

Le Salon GO revient cette année à partir de la mi-novembre dans le cadre de la Semaine de la création-reprise d’entreprise en Lorraine dans un climat où la création d’entreprise affiche de nouveau un certain dynamisme dans le Grand Est par rapport à l’an passé avec une hausse de plus de 8 % entre le […]

332
De Verdun à Metz en passant par Golbey et Nancy, le Salon GO revient en Lorraine à la mi-novembre.
De Verdun à Metz en passant par Golbey et Nancy, le Salon GO revient en Lorraine à la mi-novembre.

Le Salon GO revient cette année à partir de la mi-novembre dans le cadre de la Semaine de la création-reprise d’entreprise en Lorraine dans un climat où la création d’entreprise affiche de nouveau un certain dynamisme dans le Grand Est par rapport à l’an passé avec une hausse de plus de 8 % entre le deuxième trimestre 2015 et le deuxième trimestre 2016.
À Verdun, le 15 novembre. À Nancy, le 16 novembre. À Golbey, les 17 et le 18 novembre à Metz ! Le Salon GO de la création-reprise d’entreprise en Lorraine revient en Lorraine pour permettre aux porteurs de projets de rencontrer en une seule journée les différents acteurs du secteur. «C’est l’occasion de bénéficier de conseils personnalisés. Il est toujours bon de rappeler qu’un projet de création d’entreprise accompagné et conseillé à plus de 80 % de chance d’être pérenne dans le temps», assurent les organisateurs avec en tête de file la CCI Lorraine, la Chambre de métiers et de l’artisanat région Grand Est et le Conseil régional. Cette 5e édition du Salon GO va s’ouvrir dans un climat jugé propice à l’esprit entrepreneurial.
Micro-entrepreneurs en hausse
«Dans la région Grand Est, 7 960 entreprises ont été créées au deuxième trimestre 2016, soit 185 créations de plus qu’au trimestre précédent », peut-on lire dans la dernière note de conjoncture de l’Insee parue mi-octobre. «Par rapport au deuxième trimestre de l’an passé, la hausse des créations est importante, de l’ordre de 8,1 % et l’évolution du nombre de nouvelles entreprises, dites classiques, reste soutenue avec une hausse de + 11,5 %.» Cette hausse est également le fait des micro-entrepreneurs. «Ils augmentent de + 2,9 % après une baisse de 6,9 % au premier trimestre.» Un paramètre à prendre en compte dans l’appréciation de ce dynamisme annoncé de la création d’entreprise…
emmanuel.varrier