Adista vers le Big Data

La société Adista est aujourd’hui leader français des services informatiques délivrés sur les réseaux très haut débit. Son expertise accompagne entreprises et grands groupes dans la transformation numérique de leur organisation. Récit d’une success-story lorraine. Plus de vingt ans après l’émergence d’Internet, nous vivons chaque jour en direct l’inexorable montée en puissance d’un monde où […]

328
Adista au coeur de la transition numérique.
Adista au coeur de la transition numérique.

La société Adista est aujourd’hui leader français des services informatiques délivrés sur les réseaux très haut débit. Son expertise accompagne entreprises et grands groupes dans la transformation numérique de leur organisation. Récit d’une success-story lorraine.
Plus de vingt ans après l’émergence d’Internet, nous vivons chaque jour en direct l’inexorable montée en puissance d’un monde où tout peut être connecté, à tout moment, et le devient. La sphère entrepreneuriale se trouve au centre de ce qui n’est pas simplement une naturelle évolution technologique, liée au progrès humain, mais à une véritable révolution sociétale. L’entreprise Adista est née en Lorraine au début des années 80, avec une activité pionnière centrée sur l’informatique pure. Plus de trois décennies plus tard, elle est entrée de plain-pied dans une ère nouvelle. Son essor s’est véritablement matérialisé en novembre 2006, où elle déposa sa marque. Depuis, elle bénéficie d’une croissance spectaculaire mais maîtrisée. Philippe Paci, directeur marketing, synthétise cette réussite en deux termes : «Anticipation et stratégie cohérente». Adista en 2016 c’est pêle-mêle : 24 agences en France avec une maison mère basée à Maxéville, un département grandes entreprises (depuis 2013), un chiffre d’affaires qui croît de 20 % par an, 400 collaborateurs, plus de 10 000 kilomètres de fibre optique connectée, une présence sur plus de 80 réseaux d’initiative publique très haut débit. Et 7 data centers. Sous ce vocable sont appelés les sites physiques sur lesquels sont regroupés les équipements constituants du système d’information de l’entreprise tels des ordinateurs centraux, des serveurs, des baies de stockage, des équipements réseaux et de télécommunications. En quelque sorte le point névralgique d’une entité économique.
Dématérialiser et externaliser
Sur le territoire hexagonal, Adista afédéré un réseau de clientèle éclectique: entreprises de toutes dimensions et de tous secteurs, grands groupes, collectivités publiques comme des conseils régionaux et départementaux, centres hospitaliers, CCI, pôles de santé privés… À l’heure où l’information circule à une vitesse supersonique et où l’interconnexion s’avère un outil majeur pour booster un business, Philippe Paci concède volontiers : «Dans cette transition numérique, notre tissu de PME doit encore combler un certain retard sur ses voisins européens. Il y a besoin de beaucoup de pédagogie pour expliquer des enjeux importants. C’est tout le sens du message d’Adista. Nous portons une action novatrice sur nos valeurs socles avec un souci de proximité.» Pionnière dans la convergence entre informatique et télécommunications, elle essaime son savoir-faire en matière de mise en oeuvre de solutions innovantes autour de trois grands domaines : hébergement informatique et infogérance, opérateur de télécommunications, intégration de systèmes,avec une expertise quant aux technologies d’accès au très haut débit. On parle là de fibre optique, de faisceau hertzien, de xDSL de satellite. Adista optimise son fil rouge : transformer l’innovation technologique en valeur économique. Philippe Paci avance un argument décisif et pertinent : «Nous sommes à une rupture. L’époque où une PME gérait tous ses services en un seul endroit se termine. La dématérialisation, l’externalisation sont déjà dans les faits. Dans un futur proche, une société voudra et pourra contrôler la moindre opération liée à ses activités, en temps réel.» Logique finalement quand les périphériques ouvrent les portes au télétravail, et à la mobilité. Adista ambitionne de doubler son CA d’ici trois ans et de densifier sa toile. Engagée dans le Big Data, (la gestion de données massives, qui par leur volume échappent aux outils classiques de gestion de base de données), elle continue sa marche en avant.
laurent.siatka