Le blues des infirmières…

Grosse piqûre de rappel d’un ras-le-bol général de la part de la filière infirmière de l’hôpital public. Comme dans plus d’une vingtaine de villes de l’Hexagone de Paris à Angers en passant par Dole, Nantes ou encore Perpignan, Saint-Étienne et Strasbourg, les infirmier(e)s et aides-soignant(e)s étaient venus en nombre ce 8 novembre à Nancy devant […]

390

Grosse piqûre de rappel d’un ras-le-bol général de la part de la filière infirmière de l’hôpital public. Comme dans plus d’une vingtaine de villes de l’Hexagone de Paris à Angers en passant par Dole, Nantes ou encore Perpignan, Saint-Étienne et Strasbourg, les infirmier(e)s et aides-soignant(e)s étaient venus en nombre ce 8 novembre à Nancy devant le siège de l’Agence régionale de Santé (ARS) pour dénoncer, notamment, les Groupements hospitaliers de territoire (GHT) et les conditions de travail qui ne cessent de se dégrader. On est loin de la simple montée de fièvre…
emmanuel.varrier