Pégasium roule pour le fitness

Dans la galaxie des salles de sport et autres clubs de fitness de l’agglomération nancéienne, Pégasium, situé sur le technopôle de Brabois depuis mars dernier en lieu et place de l’ancien showroom automobiles du garage Renault adjacent (logique puisque la dirigeante du centre de fitness est l’épouse du gérant du garage), entend s’afficher comme un […]

562
Installé dans l’ancien showroom du garage Renault adjacent, le centre de fitness Pégasium de l’avenue de Bourgogne sur le technopôle de Brabois
Installé dans l’ancien showroom du garage Renault adjacent, le centre de fitness Pégasium de l’avenue de Bourgogne sur le technopôle de Brabois

Dans la galaxie des salles de sport et autres clubs de fitness de l’agglomération nancéienne, Pégasium, situé sur le technopôle de Brabois depuis mars dernier en lieu et place de l’ancien showroom automobiles du garage Renault adjacent (logique puisque la dirigeante du centre de fitness est l’épouse du gérant du garage), entend s’afficher comme un réel lieu d’échanges sous le signe d’une véritable communauté.
«Chez nous, on ne consomme pas le sport, on le vit et on le partage !» Entre l’espace cardio et celui de la musculation où le son régulier du levage de fonte est couvert par une musique d’ambiance loin d’être assourdissantemais propice à l’effort version détente, Christine Touraine, la pilote du centre de fitness Pégasium, donne un sens à la vision de son concept. «Ce n’est pas une salle, c’est un club de fitness où tout un chacun a sa place.» Les adhérents qui arrivent munis de leur badge après s’être garés sur l’imposant parking le long de l’avenue de Bourgogne à Nancy, à l’entrée du Technopôle de Brabois, affichent une diversité certaine. Des collaborateurs, dirigeants et autres managers des entreprises de la zone d’activité économique côtoient les étudiants des facultés avoisinantes ou encore des riverains nancéiens.
Créer du lien
«Cela devient au fur et à mesure une véritable petite communauté. Cette mixité est une richesse qui renforce notre conviction de devenir un véritable lieu d’échanges et de lien entre les différentes personnes présentes sur le technopôle de Brabois.» Le fitness et le bien-être comme moteurs de rapprochement et de cohésion, Christine Touraine y croit dur comme fer tout comme sa fille Ophélie. Elle tient l’accueil et les plannings des coachings individuels proposés. Mère et fille véhiculent farouchement cette enviede créer réellement un lien sur ce secteur de Brabois. «Nous sommes très liées à l’association NB Tech (regroupant les entreprises du technopôle) via leur programme santé et bien-être. Il y existe un besoin aujourd’hui en matière de fitness et nous sommes là pour proposer les activités adaptées à chacun et répondre à la demande spécifique de nos adhérents.» Espaces cardio, musculation, des programmes individuels personnalisés via l’intervention de coachs sportifs certifiés, Pégasium propose une palette d’offres et de conseils adaptés. Six mois après l’ouverture (à la fin du mois de mars dernier), le club de fitness comptait déjà plus de trois cents adhérents. Une réponse certaine dans un emplacement jugé idéal. Pourquoi s’en priver !

emmanuel.varrier