Philippe François Steininger Président d’Espoir-Pancréas

Le cancer du pancréas, le parent pauvre de la recherche en matière de lutte contre le cancer ! Histoire de faire connaître cette pathologie qui pourrait devenir la deuxième cause de décès par cancer en France d’ici 2020, la première association de patients, Espoir-Pancréas, vient d’être créée à Nancy avec le soutien de la fondation Arcad […]

398

Le cancer du pancréas, le parent pauvre de la recherche en matière de lutte contre le cancer ! Histoire de faire connaître cette pathologie qui pourrait devenir la deuxième cause de décès par cancer en France d’ici 2020, la première association de patients, Espoir-Pancréas, vient d’être créée à Nancy avec le soutien de la fondation Arcad (Aide et recherche en cancérologie digestive).
1. Pourquoi avoir créé cette association ?
Philippe François-Steininger : Mon épouse a été touchée par ce cancer. Elle est partie en à peine treize mois. Il est peu connu du grand public et c’est le parent pauvre en matière de recherche. Si rien ne change 10 000 décès sont à prévoir en France d’ici 2020. Seuls 5 % des malades sont encore en vie cinq ans après un diagnostic tardif.
2. Quel est votre objectif ?
P.F-S : Il faut sensibiliser le corps médical à cette maladie et également contribuer à une campagne de détection précoce de cette pathologie afin d’en améliorer la prise en charge.
3. Et pour les patients, quelles actions entreprendre ?
P.F-S : Il faut apporter une meilleure information aux malades ainsi qu’à leurs proches et permettre de ne pas laisser de côté certains signaux faibles annonciateurs de la pathologie. Il faut surtout leur donner la parole.
emmanuel.varrier