Les lauréats mis à l’honneur à Metz

Après les grands salons de l’hôtel de ville de Nancy l’an passé, c’est dans ceux de la ville de Metz qu’Alexis (l’accompagnateur régional de la création d’entreprise) a organisé, le 2 décembre, sa traditionnelle cérémonie de remise des trophées de son concours Trajectoires. Quatorze créateurs ont été récompensés à l’occasion de cette 17e édition dont […]

Après les grands salons de l’hôtel de ville de Nancy l’an passé, c’est dans ceux de la ville de Metz qu’Alexis (l’accompagnateur régional de la création d’entreprise) a organisé, le 2 décembre, sa traditionnelle cérémonie de remise des trophées de son concours Trajectoires. Quatorze créateurs ont été récompensés à l’occasion de cette 17e édition dont une grande majorité de Mosellans.
Deux Meurthe-et-Mosellans, un Vosgien, un Meusien et dix Mosellans. Logique, que la remise des trophées de la 17e édition du Concours Trajectoires d’Alexis, l’accompagnateur régional de la création d’entreprise, s’est déroulée le 2 décembre dernier à l’hôtel de ville de Metz. La Moselle rafle donc la mise avec : Marc Pister de Capi Auto de Saint-Avold qui pourrait se muer en véritable franchise version garage de proximité. Anne Catherine Fuchs d’Adestan d’Arviller, une entreprise de médiation professionnelle. Cathy Anese de Nanny & Compagnie d’Hettange-Grande, une crèche pour enfants (de deux mois et demi jusqu’à trois ans). Delphine Denis du Globe Théâtre à Florange, organisme de spectacles vivants pour un public scolaire. Michaël Bourekba d’Art Métal à Rettel, entreprise spécialisée dans la conception de structures métalliques. Alexandre Dellarovere de Le Billot à Hayange, une boucherie charcuterie resserrant les liens entre consommateurs et éléveurs. Camille Lamant de Chez Boomille, une micro-crèche basée à Verny. Christophe Delecroix de Tennispro à Thionville, un magasin entièrement dédié au tennis sur cette agglomération qui compte 7 000 licenciés dans la discipline. Christophe Mengin de Christophe Mengin, menuisier poseur à Corny-sur-Moselle, cet ancien coureur cycliste professionnel (il a remporté une étape du Tour de France en 1998) a décidé de reprendre son métier de menuisier et après deux dépôts de bilan de ses employeurs, il se lance dans l’entrepreneuriat en mars 2015. Layla Outamghart de Dar Layla à Metz, un hammam oriental en plein coeur de la cité.
Entrepreneurs citoyens
Pour la Meurthe-et-Moselle : Jérôme Lequin de Saint-Max, ancien téléacteur puis conseiller commercial chez France Télécom, ce fils d’artisan relève le défi de l’entrepreneuriat en passant des diplômes d’électricien et de domotique et décide de créer sa propre entreprise. Matthieu Callet d’Au Bon Pain à Vandoeuvre, dont la boulangerie atypique est déjà bien connue, notamment, pour avoir participé au concours de la meilleure boulangerie de France. D’autres points de vente pourraient bien voir le jour prochainement. Les Vosges sont représentées par Valérian André de Kevadel à Saint-Dié, une entreprise de conseil en formation en gestion des risques et de l’environnement version écopsychologie. Pour la Meuse, c’est Nicolas Toletti de NT Méca à Vaubécourt qui a été mis en avant. Cet ancien de l’armée de l’air a créé son entreprise basée sur un véhicule atelier assurant l’entretien et le dépannage des véhicules légers et lourds et engins de travaux publics. «Ce sont ces types d’initiatives qui nous font sortir de la crise. Elles contribuent à donner à nos territoires les atouts de leur développement. La création d’entreprise constitue probablement une des meilleures expressions de cette volonté de s’en sortir», assure Louis-Michel Barnier, le délégué général d’Alexis. «Chaque lauréat relève d’un parcours, parfoisbatypique, qui l’a amené à se lancer un double défi : un défi à lui-même et un défi à construire un projet durable traduisant l’engagement d’entrepreneur citoyen.» Belle récompense pour celles et ceux qui ont osé entreprendre… Exemples à suivre !
emmanuel.varrier