Piggou s’intéresse aux TPE et PME

Une levée de fonds annoncée pour la fin de l’année prochaine, lancement au début de 2018 de son application pour smartphone et prospectives auprès de la cible TPE et PME, Piggou, la Fintech de la pepinière de Gondreville monte progressivement en puissance avec son concept de tirelire numérique lancée depuis un an tout juste. «Nous […]

486

Une levée de fonds annoncée pour la fin de l’année prochaine, lancement au début de 2018 de son application pour smartphone et prospectives auprès de la cible TPE et PME, Piggou, la Fintech de la pepinière de Gondreville monte progressivement en puissance avec son concept de tirelire numérique lancée depuis un an tout juste.

«Nous sommes en train de travailler pour toucher la cible des TPE et des PME car certaines nous ont déjà interrogés sur le sujet, notamment, au niveau de leurs arrondis de TVA.» Dixit Ludovic Scottez, le fondateur de la FinTech (start-up financière créée dans le digital) Piggou (basée à la PAPinière de Gondreville, accélérateur de start-up en Lorraine initié par le groupe Prêt à Partir et le fonds d’investissement Pole Capital), qui vient tout juste de fêter son premier anniversaire en cette fin septembre. Cette tirelire numérique (voir encadré) affiche aujourd’hui 3 500 utilisateurs, d’une moyenne d’âge de 32 ans et issus des CSP +. «À la base, nous avions lancé ce concept pour les étudiants et nous avons remarqué que la typologie d’utilisateurs était un peu plus âgée.» Le concept, au départ uniquement tourné vers les particuliers, pourrait prochainement commencer à toucher le monde de l’entreprise et certaines sociétés. Acteur indépendant, Piggou assure travailler avec tous les organismes bancaires présents dans l’Hexagone.

Application en fin d’année

«Le principe est simple, vous vous inscrivez sur notre site internet, vous fournissez vos coordonnées bancaires et vous vous connectez au service Piggou pour permettre la détection des paiements par carte bancaire et le calcul des arrondis. La dernière étape consiste à signer un mandat de prélèvement afin de placer les arrondis générés dans votre tirelire Piggou. Le tout en toute sécurité !» Cette approche numérique de la tirelire de notre enfance devrait voir arriver, à la fin de l’année ou au début de l’année prochaine, une application pour smartphone. «Nous terminons sa conception et nous préférons prendre notre temps pour mettre à disposition un produit optimal. La consultation sur smartphone de notre site internet est déjà aisée.» À côté des partenariats noués avec certains organismes bancaires (Budget-Insight et Mangopay), la start-up propose également le dispositif de boutiques partenaires. «Elles ont pour but d’aider nos utilisateurs à épargner davantage grâce à des reversements pouvant atteindre 2,5 % du montant de l’achat dans la boutique partenaire sur leur tirelire. Notre volonté est de proposer un large panel de commerçants pour répondre à tous les types d’achats de nos utilisateurs.» Histoire de continuer à assurer son développement en proposant de nouvelles fonctionnalités (personnalisation des arrondis d’ici le mois de novembre ou encore collaboration avec des plateformes de financement participatif pour que l’utilisateur Piggou puisse investir son épargne créée dans des projets sociétaux qui lui tiennent à cœur), la start-up lorraine devrait réaliser une levée de fonds à la fin de l’année prochaine.