Une passion en pleine lumière

L’histoire entrepreneuriale de Coline Maulini et Florian Zieger a tout d’une aventure en forme de poupées russes. Une idée de création en a découvert une seconde, laquelle en a engendré une suivante. Évocation d’un itinéraire professionnel autour de la déco d’intérieur, le design, la fabrication d’objets et de luminaires. Florian Zieger est originaire de Saint-Avold. […]

414
«Nous travaillons des pièces sur mesure, en petites séries», note Florian Zieger.

L’histoire entrepreneuriale de Coline Maulini et Florian Zieger a tout d’une aventure en forme de poupées russes. Une idée de création en a découvert une seconde, laquelle en a engendré une suivante. Évocation d’un itinéraire professionnel autour de la déco d’intérieur, le design, la fabrication d’objets et de luminaires.

Florian Zieger est originaire de Saint-Avold. Coline Maulini trouve ses racines à Épinal. Le Mosellan et la Vosgienne ont lié amitié sur les bancs de la même promo à l’École nationale d’architecture de Nancy, dont ils sont sortis tous les deux diplômés d’un master. Mais ce cursus ne leur ouvre pas pour autant les portes d’une vraie opportunité professionnelle. Pas en tous les cas comme ils l’entendent. Eux sont animés d’une réelle sensibilité aux objets, à la décoration. Un côté artiste qu’ils entendent bien exprimer. «Après plusieurs mois de recherche infructueuse, chacun de notre côté, nous avons fait d’intenses séances de brainstorming. Et là, cela a été une évidence. Nous avions ce désir commun de porter notre propre atelier.» Ainsi naît l’entité CoZi. Dans leurs compétences respectives et complémentaires, l’une axée sur une approche déco, formes et couleurs, le second sur un registre infographie, Florian Zieger et Coline Maulini prennent leur bâton de pèlerin, arpentent les salons, rencontrent des maîtres d’œuvre, constructeurs, logeurs, architectes… Leur allant et leur originalité trouvent écho. «Nous avons perçu rapidement un intérêt. C’était bon signe. Puis une évolution est arrivée… », poursuit Florian Zieger. En effet, à leur activité de modélisations, images de synthèse et rendus 3D, pour des projets d’agencement ou de décoration, va s’adjoindre un nouvel élément. Le duo complète son offre par la création d’objets divers, pouvant s’insérer dans une déco, convaincu d’un lien fort existant entre ces derniers et l’endroit les entourant. Dans ces objets, ils ont l’initiative de glisser une gamme de luminaires. Bien dans leur état d’esprit inventif, voire décalé.

 Le circuit court de l’artisanat d’art

 Les retours sont plus que positifs. «Avec Coline, devant une demande réelle, nous avons trouvé opportun de séparer l’activité de CoZi de celle de nos objets et luminaires. En 2017, nous avons donc créé un second atelier nommé Munu. En latin, cela signifie «unique». Finalement, cela nous correspond à merveille», continue Florian Zieger. Dans leurs locaux de Nancy, ils conçoivent des pièces sur mesure, en petites séries. Bois, plexiglas, acier, béton, carton sont les matériaux utilisés dans des créations sorties de leur imaginaire et transposées à la réalité. Dans leur démarche rejoignant un goût de l’esthétique partagé, il y a une patiente minutie, et ce quelque chose d’impalpable, propre aux artistes qu’ils sont. Dans leur bulle et leur univers si spécifique, Coline Maulini et Florian Zieger évoluent même avec un certain sens de la poésie, collaborant avec des artisans locaux, dans leur volonté de mettre en avant ce «made in France» et «made in Nancy». Une façon de promouvoir un circuit court de l’artisanat d’art, via ses ébénistes, sculpteurs… Au regard de la potentialité de Munu, on s’aperçoit qu’intérieurs privés, entreprises, galeries d’art, musées, lieux culturels et publics peuvent offrir ici à leurs visiteurs une décoration étonnante et attrayante. Les deux créateurs d’art contemporain poursuivent leur chemin, avec une certaine réussite et un bonheur non dissimulé : «Se lever tous les matins en se disant que l’on fait ce que l’on aime, cela n’a pas de prix», conclut Florian Zieger.