Béatrice Allard, la voie de la terre

Céramiste professionnelle, Béatrice Allard propose une palette de prestations aux entreprises. Cela va de la décoration de locaux aux cadeaux d’affaires en passant par du team building jusqu’à une démarche centrée sur le bien-être des salariés. Avec en fil rouge : optimiser le potentiel des collaborateurs. L’art de la terre trouve ici son intérêt dans une […]

489
Béatrice Allard est convaincue des bienfaits de l’art en entreprise.

Céramiste professionnelle, Béatrice Allard propose une palette de prestations aux entreprises. Cela va de la décoration de locaux aux cadeaux d’affaires en passant par du team building jusqu’à une démarche centrée sur le bien-être des salariés. Avec en fil rouge : optimiser le potentiel des collaborateurs. L’art de la terre trouve ici son intérêt dans une sphère où on ne l’attend pas forcément.

Depuis le 1er septembre, Béatrice Allard a tourné une page de sa vie professionnelle, sans regrets : «J’ai aimé être professeur durant des années et enseigner, mais les conditions de travail se sont réellement altérées. Je me suis aperçue qu’il y avait difficilement de place pour les projets artistiques, pourtant épanouissants, à plus d’un titre. J’ai fait le tour de la question.» Béatrice Allard a décidé de se consacrer à temps plein à une passion devenue un leitmotiv d’existence pour elle : la céramique. Elle l’a découverte voilà un bon bout de temps maintenant, au point de créer son propre atelier artistique en 2008, dans la bourgade de Dommartin-lès-Toul. Diplômée, responsable durant trois ans du centre de formation céramique en Lorraine, Al Terre Native, à Velaine-en-Haye, elle transmet depuis ses techniques à de particuliers de tous âges. Et davantage. «Je pars de ma propre expérience. Dès mon premier contact avec la matière terre, j’ai ressenti une baisse de stress. Cela je veux en faire profiter les personnes venant me voir», ajoute-t-elle. Détente, patience, sérénité. Ces trois mots sont comme un slogan pour Béatrice Allard. Cette parcelle de son chemin personnel, elle le développe vers la sphère entrepreneuriale. On parle beaucoup du sport comme élément positif dans la vie d’une société, plus rarement des vertus identiques conférées par l        a musique, le dessin. L’économie et l’art, incompatibles ? Béatrice Allard est convaincue du contraire. La céramiste entend exploiter le créneau, à destination des PME, collectivités, professions libérales.

La valorisation de la personne  

Ceci sur plusieurs axes. «Je propose de la décoration de locaux achetés ou loués, pour des halls d’entrée, des salles d’accueil, des lieux de réunion, des bureaux de direction. Cela peut être de la composition florale ou des sculptures», note-t-elle. Il y a par ailleurs un volet cadeaux d’affaires concoctés par l’artiste. Les fêtes de fin d’année peuvent être une excellente opportunité pour les gérants ou les comités d’entreprises d’offrir à leurs collaborateurs, clients ou fournisseurs, des pièces personnalisées au nom de l’entreprise. Béatrice Allard s’arrête sur un point particulier : «Je peux intervenir en milieu professionnel lors de sessions de team building. La céramique se trouve alors comme maillon moteur dans la recherche de cohésion de groupe, afin de construire et de tirer parti d’une synergie collective.» Ultime angle abordé : le bien-être des salariés. Par la réalisation d’une création, l’objectif est de tendre à la valorisation de la personne, à recouvrer une confiance en soi, à se détendre tout simplement. Rien d’anodin à l’heure où le burn-out – épuisement professionnel causé par une surcharge de tâches – et le bore-out – le même effet mais dû à un manque de sollicitations dans la sphère travail qui font tant parler. Avec leur corollaire de défaillances psychologiques et physiques. Béatrice Allard place son activité aux diverses branches au cœur de la vie d’entreprise, convaincue : «Donner du temps au temps et du sens au quotidien.»