Pedagome: Les cours particuliers à domicile modernisés

Pedagome, c'est toute une équipe avec des qualités et des compétences complémentaires.

Installée à Metz, au sein du tiers-lieu Bliiida, Pedagome est une start-up mettant en contact apprenants curieux et enseignants passionnés, qui sont tous étudiants, pour donner un nouveau souffle aux cours particuliers à domicile.

 À la tête de Pedagome, Marwan Brion et Franck Calcari, deux jeunes entrepreneurs passionnés. «Je donnais des cours à une dizaine d’élèves dans plusieurs domaines et j’adorais faire cela. Le bouche-à-oreille fonctionnait bien et il est arrivé un moment où je ne pouvais plus accepter de nouveaux élèves par manque de temps. J’ai commencé à me renseigner sur les différentes possibilités pour répondre à ces demandes» se souvient Marwan. «En octobre 2017 est né notre projet qui avait pour but de créer un groupe d’étudiants réunis autour des mêmes objectifs et donnant des cours dans de nombreux domaines, afin d’en faire profiter un plus grand nombre.» poursuit-il. Quant au nom de la société, c’est une fusion des deux termes «Pédagogie» et «Home». D’ailleurs l’entreprise vient de changer de nom. Elle s’appelait jusqu’en janvier dernier : «Escola».

Une offre qualitative personnalisée

 Aujourd’hui présente à Metz mais aussi à Nancy, Pedagome met les compétences de ses équipes pédagogiques au service des apprenants de tous niveaux et tous âges. Elle dispense des cours dans une vingtaine de domaines, des matières scolaires aux langues en passant par la musique. La structure propose également des cours individuels par webcam afin d’apporter un complément à sa démarche. Une idée dont la mise en place a été accélérée suite au confinement. D’ailleurs, Pedagome propose déjà une nouvelle offre à la disposition des étudiants. Elle a également fait preuve de solidarité en dispensant des cours gratuits à de nombreux apprenants. «Nous avons permis à 150 élèves de ne pas être abandonnés dans leur continuité pédagogique. Nous voulons garantir un minimum de deux heures par semaine pendant le temps du confinement à un maximum d’écoliers, collégiens et lycéens» conclut le cofondateur.