3 questions à… : Jean Paul Daul, président de la CMA 54

3 questions à… : Jean Paul Daul, président de la CMA 54
3 questions à… : Jean Paul Daul, président de la CMA 54

Les annonces du président de la République apparaissent avoir donné une certaine bouffée d’oxygène, il n’en demeure pas moins que cette visibilité relative entraîne toujours certaines inquiétudes, notamment au niveau de la complexité pour obtenir des aides.

 

Le fonds de solidarité et les différentes aides étatiques ont été étendus, les artisans les utilisent-ils réellement ?

Les gens sont un peu perdus dans l’ensemble des mesures proposées et nous avons ressenti une certaine résignation pour monter les dossiers. C’est là que nous pouvons intervenir notamment en proposant un accompagnement. Nous arrivons, via nos réseaux, à débloquer certains dossiers.

 

Les commerces viennent de rouvrir, un soulagement ?

C’était nécessaire et vital ! Les jours passés, on commençait à sentir que les choses allaient dans ce sens. Il aurait été délicat de louper les fêtes, bon nombre ne s’en seraient pas relevés.

 

Le numérique prend une place importante dans la gestion de cette crise. Comment intervenez-vous ?
Dans le cadre de notre programme Perspectives, développé dans toutes les chambres de métiers, nous proposons des formations et un accompagnement ciblé. Les plateformes du type click and collect sont une des solutions, il faut les voir comme un outil supplémentaire mais cela ne fait pas tout. Au mieux, cela permet de réaliser 25 % de son activité.