88 %

C’est le pourcentage de directeurs de ressources humaines (DRH) qui placent l’accompagnement de la transformation de leur entreprise comme première priorité. 

88 %
88 %

Ce chiffre est tiré du baromètre 2021 des DRH, réalisé conjointement par les cabinets Gras Savoye Willis Towers Watson, RH & M et ABV Group, paru fin mars. «Les réponses des DRH de la PME à la multinationale convergent toutes vers la même cible : adapter les organisations aux enjeux de la crise actuelle et accélérer la sortie de crise. Pour cela l’organisation du télétravail, l’optimisation des coûts, la maîtrise de l’absentéisme et le maintien de l’engagement des salariés sont devenus des préoccupations primordiales pour les DRH», explique Laurent Termignon, directeur de l’activité Talent & Rewards chez Gras Savoye Willis Towers Watson. Quelle que soit la taille de l’entreprise, la fonction DRH semble s’inscrire durablement comme étant une fonction stratégique pour les entreprises. 42 % des DRH participent à l’optimisation des coûts. Face aux enjeux de transformation des entreprises, le développement des compétences s’affiche à 92 % comme une priorité tout comme l’engagement et la fidélisation des collaborateurs à hauteur de 83 %. Pour les DRH, cette transformation de l’entreprise passe avant tout par la mise en place d’une culture favorisant l’innovation et l’agilité (71 %), l’adaptation de l’organisation du travail au télétravail (63 %) et la flexibilisation des organisations et du temps de travail (57 %). À noter que la dématérialisation des tâches et la robotisation (53 %) sont également des leviers importants à actionner pour les DRH. «Les DRH sortent renforcés de la crise dans l’ensemble de leurs prérogatives, qu’il s’agisse de leurs fondamentaux que de leurs missions régaliennes», assurent Delphine Lancel, directrice associée du groupe RH&M. Trois quarts des DRH assurent avoir renforcé leur prévention et la sensibilisation des managers pendant la période actuelle histoire d’éviter l’absentéisme des collaborateurs.