Autorisation des battues et des affûts durant le confinement

Autorisation des battues et des affûts durant le confinement
Autorisation des battues et des affûts durant le confinement

Pascale Trimbach, préfète de la Meuse, a récemment autorisé les battues et affûts aux sangliers, cervidés et chevreuils. La prise de cette décision a pour objectif de juguler la population de grands gibiers et de limiter les dégâts causés aux exploitations agricoles et aux forêts. L’optique est de diminuer le risque de collision et de lutter contre la peste porcine africaine. Pour ce faire, le département de la Meuse vise à prélever 40 % des sangliers, 30 % des cerfs, et 30 % des chevreuils d’ici le 1er décembre prochain. En ce sens, l’agrainage est ainsi interdit sur l’ensemble du territoire du département. Dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus, les chasseurs ne peuvent pas accéder aux bâtiments de chasse sauf pour le traitement de la venaison. Le déplacement vers le lieu de chasse s’effectuera par une seule personne pour chaque véhicule hormis les personnes vivant sous le même toit. Enfin, les autres mesures telles que le respect des gestes barrières, le maintien distanciation physique, le port du masque, et l’usage du gel hydroalcoolique restent obligatoires.