Comment allonger la durée de vie de son smartphone ?

Les utilisateurs de smartphones conservent en moyenne trois ans leur appareil avant d’en changer. Les raisons sont multiples : téléphone devenu trop lent, ne tenant plus la charge, n’acceptant plus les nouvelles applications ou mobile trop abîmé. Ce n’est toutefois pas une fatalité.

Opter pour un smartphone compatible 5G apparaît aujourd’hui s’imposer, car ce réseau s’impose rapidement.
Opter pour un smartphone compatible 5G apparaît aujourd’hui s’imposer, car ce réseau s’impose rapidement.

Le coût du renouvellement d’un smartphone n’est pas négligeable : coût financier, bien entendu, mais aussi coût écologique, la fabrication d’un smartphone étant loin d’être neutre du point de vue carbone et sa capacité à être recyclé restant très limitée. Il est donc essentiel de savoir faire durer son smartphone. Comment faire ? Le premier bon réflexe consiste à choisir un smartphone durable. Les possesseurs d’iPhone le savent bien, eux qui conservent leur appareil en moyenne un an de plus que les autres. La plupart de nos conseils, et ceux que vous trouverez sur la Toile, deviendront en partie inutiles si vous avez su faire le bon choix. Et ce bon choix a un nom : smartphone de milieu de gamme (ou milieu de gamme premium), signé d’un constructeur reconnu.


Se préparer au futur

Premier conseil, opter pour un smartphone compatible 5G, car ce réseau s’impose rapidement. Chez quel constructeur ? Un qui propose des mises à jour régulières d’Android sur une longue période. Les grands constructeurs sont ici à privilégier. Mais attention : alors que certains proposent les nouvelles versions d’Android sur des appareils ayant plusieurs années d’âge, d’autres limitent les mises à jour à des gammes ayant parfois moins de deux ans. Il est également important d’opter pour des gammes récentes, pourvues d’entrée de jeu de la dernière version d’Android. Acheter un appareil d’une gamme 2020 en 2022, c’est perdre de facto deux années de mises à jour potentielles. Chez Apple, pas de problème, le constructeur californien proposant un support logiciel de ses iPhone, particulièrement étendu dans le temps.


Bien protéger son smartphone

Second conseil, savoir protéger son smartphone des chutes et chocs. Une coque de protection permet de limiter la casse… du moins si vous n’avez pas choisi d’opter pour un smartphone durci. L’intérêt des vitres ou films de protection est plus discutable : opter pour un smartphone de qualité équipé d’un verre de type Gorilla Glass permettra, en effet, de se passer de ce type de protections. Attention, lors du nettoyage de l’écran d’un smartphone. Certains sont pourvus d’un revêtement oléophobe, qui évite les traces de doigts. Nettoyer ce type d’écran avec un produit contenant de l’alcool ou un détergent va ruiner cette protection. La règle est d’utiliser un chiffon microfibre (voir un chiffon doux classique) sec, voire légèrement humide. Rien d’autre.


Savoir économiser la batterie

Concernant la batterie, l’équation semble impossible à résoudre. Il ne faudrait pas charger son téléphone à fond, ni le laisser se décharger complètement, tout en limitant le nombre de charges. Mais, en principe, les smartphones modernes sont en général équipés de circuits de charge capables de gérer ces contraintes. Cela n’empêchera toutefois pas la batterie de perdre en efficacité, pour arriver assez rapidement à une autonomie diminuée d’environ de moitié. La règle consiste donc à opter d’emblée pour un smartphone très autonome. Chose courante sur le segment milieu de gamme «premium». Et si la batterie est remplaçable, il sera plus aisé de redonner un second souffle au smartphone, pour un prix souvent avantageux. Quelques astuces permettront, par ailleurs, de limiter la consommation de l’appareil : l’éteindre la nuit, passer en mode avion dans les zones blanches, ajuster la luminosité aux conditions de lumière extérieures, faire la chasse aux applications inutiles ou trop gourmandes en ressources, etc.

David FEUGEY